Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
18/6/2015 : Nouvelle opération de maintenance sur le site.
N'hésitez pas à nous signaler les problèmes éventuels.
Présentations www.michelvaillant.com Forum / Présentations /

racingbonning

 Page Page 11 of 13:  ««  1  2  3  ...  7  8  9  10  11  12  13  »» 
Auteur racingbonning
Membre
#151 | Posté le: 18 Juil 2014 12:12
En VACANCES tabarnak !... 2 WE de Grand Prix (et du POOL F1...), du beau temps annonçé donc du "BÉCYK en masse"... mon "VTX - Vaillante" et moi c'est l'amour...


http://www.youtube.com/watch?v=v-udfSHYU3s
Auteur wims
Membre
#152 | Posté le: 18 Juil 2014 18:10
racingbonning:
VACANCES

Beaucoup de plaisir!
Auteur racingbonning
Membre
#153 | Posté le: 18 Juil 2014 18:49
wims:
Beaucoup de plaisir!

- merci Wims...
Auteur Bob C....
Membre
#154 | Posté le: 4 Aou 2014 01:06
Alors, racing , c'était bien ces ballades avec ton bécyk ? Tu pourrais nous poster 1 ou 2 photos !!Bon , pour te donner du courage pour la reprise....
Auteur racingbonning
Membre
#155 | Posté le: 4 Aou 2014 05:09
Bob C....:
pour te donner du courage pour la reprise....

- merci Bob C... et en plus de la fille ce superbe "chopper" semble bien être un -VTX-

Bob C....:
c'était bien ces ballades avec ton bécyk ?

- c'était génial... mon fidèle "-VTX-Vaillante" m'a permis d'accumuler les kms, malgré quelques journées pluvieuses, dans diverses régions du Québec (en Beauce où dans Lanaudière...)

Bob C....:
Tu pourrais nous poster 1 ou 2 photos

- désolé, ma "nullité informatique" m'en empêche...(lol)... tu peut être sûr que dès ce handicap franchi, un jour, peut-être (?) je posterai, avec plaisir, des photos de mon "terrible engin"...
Auteur Bob C....
Membre
#156 | Posté le: 4 Aou 2014 23:55
racingbonning:
ma "nullité informatique"

Tu ne peux pas être aussi nul que moi en informatique , essaies donc avec ça :
http://uprapide.com/upload
Auteur racingbonning
Membre
#157 | Posté le: 6 Aou 2014 20:11
Bob C....:
essaies donc avec ça :

- merci pour le tuyau... à suivre
Auteur Bob C....
Membre
#158 | Posté le: 12 Aou 2014 01:25
Alors , racingB , c'était comment le GP 3R ?
Auteur racingbonning
Membre
#159 | Posté le: 12 Aou 2014 20:17
Bob C....:
c'était comment le GP 3R ?

- Ben, j'y suis pas allé... avec la chaleur et l'humidité, j'ai préféré me promener en bécyk et je ne regrette rien...(lol)... passer la journée dans un gradin, au soleil... BOF...

Bon, pour me faire pardonner voici un florilège de photos + vidéos de l'édition 2014 du "GP3R" de nos amis de "FlagWorld"...

https://www.flagworld.com/photos/v/2014/2014-08-06/
Auteur racingbonning
Membre
#160 | Posté le: 12 Aou 2014 20:30
GP3R: pari gagné!

Sébastien Templier
La Presse

- Pour reprendre les termes de son directeur général, Dominic Fugère, le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) est «sorti de sa zone de confort» en organisant pour la première fois une épreuve d'un championnat du monde de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), en l'occurrence celle de rallycross. Cette compétition a été très bien accueillie par le public et a contribué à la popularité d'une fin de semaine de courses en croissance.
«Cela a été un succès pas mal sur toute la ligne. Il y a eu quelques problèmes de piste, mais il y a des organisations qui font du rallycross depuis 20 ans et qui ont les mêmes soucis que nous. Au niveau logistique, c'était très difficile. On avait tout compressé en une journée, mais on est très, très heureux.» Dominic Fugère est ravi d'avoir su relever le défi d'organiser la 7e manche du Championnat du monde de rallycross. Pilotes, Fédération, public: tout le monde semble avoir donné une note presque parfaite aux organisateurs.

Sans être connaisseur, le public a rapidement apprivoisé la discipline. «En demi-finale et en finale, les gradins étaient bondés. C'est vraiment ce que l'on espérait», a indiqué Dominic Fugère.

«J'espère qu'il y aura une suite. Je pense que les amateurs ont aimé. Le tracé permet de donner un bon show», a jugé vendredi Jacques Villeneuve, qui participe à ce championnat du monde.

Le rallycross sera-t-il de retour l'an prochain? «On verra, répond M. Fugère. On a pour l'instant un contrat de seulement un an. Mais on est en discussions. Tout le monde est satisfait. Il y a de bonnes chances que cela revienne.»

Le Grand Prix de Trois-Rivières a encore une fois drainé beaucoup de monde. L'ajout d'une quatrième journée, motivée par la présence du rallycross, a eu pour conséquence que près de 200 000 personnes ont arpenté le site de l'hippodrome.

La série NASCAR Canadian Tire reste la plus grande attraction de cette fin de semaine. Et pas seulement auprès du public. «Les équipes et les pilotes ont vraiment adopté cette série-là», estime M. Fugère. Au point où la course de cette année avait une saveur très locale.

«Dans le peloton, il y a plus de gars de la région de la Mauricie qu'il n'y avait de Québécois au complet lors de leur premier passage ici à Trois-Rivières», a noté hier le directeur général du GP3R.

Formule 1600, CTCC, Porsche GT3, Sportsman, NASCAR ou rallycross, Trois-Rivières est un rendez-vous qui «en offre à tout le monde», il faut bien l'admettre. La programmation devrait être similaire l'an prochain.
Auteur racingbonning
Membre
#161 | Posté le: 27 Sep 2014 08:26
Auteur racingbonning
Membre
#162 | Posté le: 27 Sep 2014 08:31
Le -VTX- juste devant, c'est moi...
Auteur racingbonning
Membre
#163 | Posté le: 6 Dec 2014 06:57
Le Québec est en deuil...

- Si jamais il y-eu un joueur des "Canadiens de Montréal" avec "l'esprit Michel Vaillant" c'était bien Jean BÉLIVEAU, surnommé le "Gros Bill"...

Hommage et tristesse...

----------------------------
Le courage et l'honneur, il était Jean Béliveau : un pan de mur de l'histoire du Canadien n'est plus... Le CH perd son plus fidèle ambassadeur avec la mort de Jean Béliveau

Daniel Lemay
La Presse

- GRAND ANGLE «Je vous laisse... Le but du Canadien compté par Jean Béliveau sans aide »...
Robert Charlebois a déjà dit que Demain l'hiver était la chanson qui l'avait défini comme auteur-compositeur-interprète. Il n'allait pas être Claude Nougaro ou Léo Ferré: il allait être lui-même, Robert Charlebois. Et chanter son pays, sa ville, dans leur accent propre.

Jean Béliveau, les pieds dans' slotche, un transfert entre les dents: difficile de faire plus montréalais que ça. Ou, par courte extension, plus québécois. Demain l'hiver... sans Jean Béliveau, dont l'art a illuminé les arénas du Québec, puis ceux de l'Amérique du Nord, pendant plus de 25 ans. De Victoriaville à Los Angeles, de Québec à Montréal (par la route 2) où il a fait vibrer le Forum pendant 18 hivers.

Demain l'hiver, bien sûr, est la première oeuvre hors glace qui nous vient à l'esprit quand on pense à l'ancien capitaine du Canadien, mort lundi à l'âge de 83 ans. Au sens premier, la culture de Jean Béliveau était celle du travail et de l'abnégation, de l'entraide et du partage: peu de sportifs québécois ont appuyé des oeuvres caritatives avec autant de constance dans la durée. À l'image de la carrière professionnelle du grand joueur qu'il a été.


L'empreinte de Jean Béliveau dans la culture populaire, par ailleurs, nous fait voir d'autres aspects de la personnalité de cet homme d'exception qui, s'il l'avait voulu, serait devenu gouverneur général du Canada.

Déjà en 1956, Denise Émond - la Ti-Mousse du duo Ti-Gus et Ti-Mousse- avait lancé un 78-tours intitulé La chanson des étoiles du hockey/The Song of Jean Béliveau. «J'adore Jean Béliveau/Il est grand, il est costaud».

Dans son microsillon Petit matin (1975), peut-être son meilleur, Sylvain Lelièvre, lui, mélange les saisons en évoquant les exploits de la star des Citadelles et, plus tard, des As de Québec dans sa chanson La basse-ville : Dimanche après-midi, à tabagie d'en face / Un cornet d'crème en glace à deux boules s'il-vous-plaît / Un concours de YOYO pendant qu'à la radio/ Monsieur Jean Béliveau fait son tour du chapeau...

Sur grand écran

Au cinéma, on peut voir Jean Béliveau notamment dans Here's Hockey, un court métrage documentaire de l'ONF réalisé par Leslie McFarlane en 1953, l'année où Béliveau est arrivé à Montréal. Le film le montre toutefois en action l'année précédente dans l'uniforme des As de Québec de la ligue sénior du Québec... où il gagnait plus d'argent que Maurice Richard avec le Canadien de la Ligue nationale.

En 2009, à l'occasion du 100e anniversaire du Club de hockey Canadien, M. Béliveau a joué son propre rôle dans le film de Sylvain Archambault Pour toujours, les Canadiens!

Sur papier

Chose assez rare, Jean Béliveau a participé à deux ouvrages sur sa vie. À 35 ans d'intervalle... En 1970, un an avant que «le grand Jean» ne mette fin à sa carrière, le Montréalais Hugh Hood a fait paraître Strength Down Center - The Jean Béliveau Story, publié deux ans plus tard en traduction aux Éditions de l'Homme (Puissance au centre).

Avec Chrystian Goyens et Allan Turowetz, Béliveau a fait paraître en 2005 chez Hurtubise HMH ses véritables mémoires sous le titre Ma vie bleu-blanc-rouge. Dans le dernier chapitre intitulé Mon patrimoine, il explique pourquoi il n'y a pas de musée du sport à Montréal et comment la vente aux enchères de ses souvenirs sportifs lui a rapporté quelque 960 000 $, dont 69 000 $ pour sa bague de la Coupe Stanley de 1959.

Jean Béliveau apparaît bien sûr dans de nombreux autres ouvrages. Dans Des histoires d'hiver, avec des rues, des écoles et du hockey (VLB, 1987), Marc Robitaille fait dire à son père: «Quand les Canadiens sont en train de perdre [...], Jean Béliveau va pas laisser faire ça.» Ce qui s'est souvent avéré.

Dans son livre 40 ans avec le Canadien (écrit avec Guy Robillard, Éditions du Carré, 2008 avec préface de... Jean Béliveau), Gilles Tremblay, mort la semaine dernière, dit de son ancien compagnon de trio: «Béliveau a toujours été comme on l'a connu: un monsieur, racé et distingué, plus cultivé et curieux que la moyenne des joueurs de son époque.»

Quand, dans le train, ses coéquipiers jouaient aux cartes, «le gros Bill» lisait. Des romans Marabout souvent, car le distributeur Dimitri Kazanovitch l'avait «recruté» alors qu'il jouait encore au hockey junior avec les Citadelles de Québec. Le site oreilletendue.com nous montre Béliveau, devenu superstar du Canadien, dans une pub de Marabout de 1958.

Lisait-il aussi des Bob Morane? Probablement. Chose certaine, il a déjà rencontré Henri Vernes, le «père» du héros. Joint jeudi à Bruxelles, le célèbre auteur nous a raconté sa rencontre avec le hockeyeur. «Au début des années 60, je suis allé au Québec pour Bob Morane, et mon guide était le père Ambroise Lafortune. Nous étions allés partout: dans le Grand Nord, chez les Indiens et au Forum de Montréal pour un match des Canadiens [...] Là, on m'avait présenté à Jean Béliveau, qui m'avait offert sa crosse dédicacée.

«Comme je ne pouvais pas l'emporter dans l'avion, je l'avais offerte au fils de M. Kazan, le directeur de Marabout au Canada. J'ignore ce qu'il est advenu de cette crosse...»

Où qu'elle soit, elle vaut beaucoup d'argent... Comme le roman de Bob Morane qu'Henri Vernes a dédicacé à M. Béliveau.


http://canadiens.nhl.com/club/l_fr/news.htm?id=742422&navid=DL|MTL-fr|home



https://www.youtube.com/watch?v=3wgG0RNoogk
Auteur racingbonning
Membre
#164 | Posté le: 6 Dec 2014 07:13 | Edité par :racingbonning
racingbonning:
Lisait-il aussi des Bob Morane? Probablement. Chose certaine, il a déjà rencontré Henri Vernes, le «père» du héros. Joint jeudi à Bruxelles, le célèbre auteur nous a raconté sa rencontre avec le hockeyeur. «Au début des années 60, je suis allé au Québec pour Bob Morane, et mon guide était le père Ambroise Lafortune. Nous étions allés partout: dans le Grand Nord, chez les Indiens et au Forum de Montréal pour un match des Canadiens [...] Là, on m'avait présenté à Jean Béliveau, qui m'avait offert sa crosse dédicacée.

«Comme je ne pouvais pas l'emporter dans l'avion, je l'avais offerte au fils de M. Kazan, le directeur de Marabout au Canada. J'ignore ce qu'il est advenu de cette crosse...»

Où qu'elle soit, elle vaut beaucoup d'argent... Comme le roman de Bob Morane qu'Henri Vernes a dédicacé à M. Béliveau.

- Je ne sais pas si Jean GRATON à déjà entendu parler du "Gros Bill" ?... mais le père de notre héros favori à tout de même déjà abordé le sujet du hockey dans cette histoire courte : "La revanche de Terry" présente dans l'album "Ça, c'est du Sport"... et curieusement le héros de cette histoire courte m'a toujours fait penser à Jean Béliveau...


http://www.cafr.ebay.ca/itm/TINTIN-NO-350-07-1955-COVER-ET-RC-JEAN-GRATON-AUTO-LA-BRI STOL-401-VOIR-PHOTOS-/251743764703?pt=FR_JG_Livres_Bd_BD&hash=item3a9d1900df#ht_1124w t_2214
Auteur racingbonning
Membre
#165 | Posté le: 29 Avr 2016 20:22 | Edité par :racingbonning
 Page Page 11 of 13:  ««  1  2  3  ...  7  8  9  10  11  12  13  »» 
Présentations www.michelvaillant.com Forum / Présentations / racingbonning Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.