Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
18/6/2015 : Nouvelle opération de maintenance sur le site.
N'hésitez pas à nous signaler les problèmes éventuels.
La Bande dessinée en général www.michelvaillant.com Forum / La Bande dessinée en général /

Alain Chevalier

 Page Page 1 of 2:  1  2  »» 
Auteur Michel Vaillant fan club
Membre
#1 | Posté le: 17 Nov 2010 20:16 | Edité par :Michel Vaillant fan club
En faisant un vide grenier vers chez moi, j'ai vu 2 gros cartons de bande dessinés !
J'ai regardé pour des Michel Vaillant, et là je tombe sur des Alain Chevalier. je ne connaissais pas du tout, du coût, je lui ai acheté le lot de 3 Alain Chevalier pour 6 euros, ce qui est correct !

Elles sont en parfaites état. Cette séries comporte 17 titres dont voici les couvertures :

































Auteur Lhinter
Membre
#2 | Posté le: 17 Nov 2010 20:48
intringuant cette découverte !
Au risque de paraître c.., c'est qui l'auteur ?
Auteur Michel Vaillant fan club
Membre
#3 | Posté le: 17 Nov 2010 20:56
Tu n'es pas le seul l'auteur je ne le connaissais pas non plus. Il s'appelle Christian Denayer.

Auteur Michel Vaillant fan club
Membre
#4 | Posté le: 17 Nov 2010 21:01
Il y a aussi l'auteur de Ric Hochet, c'est André-Paul Duchateau.

Auteur Thierry
Membre
#5 | Posté le: 17 Nov 2010 21:17
Christian Denayer a dessiné des décors et des voitures pour Jean Graton sur Michel Vaillant à l'époque de Tintin

Il a aussi dessiné "les casseurs" :

Auteur Thierry
Membre
#6 | Posté le: 17 Nov 2010 21:20
son site officiel :
http://denayer.chez.com/

Petit historique :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Denayer

On a parlé de lui dans une des Intégrales de Michel Vaillant mais je ne me souviens plus de laquelle.
Auteur jpbfanclub
Membre
#7 | Posté le: 18 Nov 2010 01:11
Thierry:
Christian Denayer a dessiné des décors et des voitures pour Jean Graton sur Michel Vaillant à l'époque de Tintin

Bravo mon thierry, bonne mémoire .
En fait si vous êtes intéressé par ces auteurs, je vous renvoie vers mon ancien site avec ce lien qui est toujours momentanément valide :
http://vaillantfanclub.free.fr/pastich3.htm
Auteur Thierry
Membre
#8 | Posté le: 18 Nov 2010 05:28 | Edité par :Thierry
salucci
par contre, je ne savais pas que André Paul Duchâteau avait aussi travaillé avec M.Graton (au niveau des scénars?).

La série des Casseurs est excellente au niveau des dessins, assez bonne au niveau de la mise en scène visuelle (parfois une incohérence ou deux par album).
Par contre, les scénars sont souvent légers à quelques exceptions près (Big Mama...) avec pleins d'incohérences et d'illogismes.

Enfant et ado, j'avais eu la moitié de la collection jusqu'à "un super flic" et récemment, j'ai racheté toutes les Intégrales sorties, dont la dernière est sortie voilà peu d'ailleurs.

J'ai été ravi de retrouver les anciens albums et de découvrir les nouveaux, mais surtout, donc, pour les dessins de Denayer.
Mon esprit d'adulte a été plus sévère avec les scénarios.

Mais cela reste une série assez culte par bien des aspects.
Auteur Team Vivia
Membre
#9 | Posté le: 18 Nov 2010 13:30
Alain, prénom très courant à l'époque, un peu comme Michel.

Chevalier, patronyme inspirant la noblesse, un peu comme Vaillant.

Dès l'annonce du titre, la ressemblance s'impose. Une sorte de clone, effectivement.

J'ai découvert cette série dans un salon du livre il y a quelques années et j'ai acheté trois albums sur un stand de livres d'occasion.

J'avoue m'être posé deux questions :
1) la série n'a-t-elle pas été conçue comme une tentative de réplique à Michel Vaillant sans âme véritable ?
2) comme la plupart des auteurs, Jean Graton a connu des périodes de lune de miel et des moments plus tendus avec ses éditeurs jusqu'à la création de sa propre maison avec son fils. La série des Alain Chevalier fut-elle la reconnaissance d'un projet d'auteurs inspirés par Jean Graton, ou une initiative d'éditeur dépité d'avoir perdu un aigle royal (Jean Graton) qui s'envolait vers d'autres cieux, peut-être après avoir eu l'impression de s'être fait prendre pour un pigeon ? Idée d'auteurs « sous influence » plus ou moins consciente ou riposte marketing confiée à des exécutants de talent, telle est la question.

Les éditeurs n'aiment pas perdre la poule aux œufs d'or. Et si, comme l'a constaté Nico Rosberg après sa première saison dans la discipline reine, la F1 est un parc de requins, le monde de l'édition n'est pas tendre non plus. Ce n'est ni le Club des cinq ni l'univers d'un autre Michel (celui de Georges Bayard), pour emprunter des références à d'autres séries « jeunesse » célèbres. Et pour rester dans les séries qui ont passionné les plus anciens intervenants du forum durant leur enfance, je conclurai en suggérant que les acteurs majeurs de l'édition contemporaine n'ont peut-être pas toujours la noblesse de cœur, l'élégance et la loyauté du Prince Éric et de son inséparable ami Christian D'Ancourt ! D'où des copies qui frôleraient la notion de contrefaçon si elle trouvait à s'appliquer dans le travail littéraire.
Auteur VAILLANT MOTARD
Membre
#10 | Posté le: 18 Nov 2010 14:16
Je possède également tous les "Alain Chevalier" et "casseurs". Je peux vous conseiller aussi "Clifton" une BD pleine d'humour avec un détective anglais avec une MG et des belles voitures bien dessinées.
Auteur Team Vivia
Membre
#11 | Posté le: 18 Nov 2010 16:01
Dans les autres BD sur fond de course auto, je lis aussi les Golden Cup. Au moins il ne s'agit pas de copies des Michel Vaillant dans la mesure où l'histoire se déroule dans un univers futuriste tout à fait différent

Le héros s'appelle Daytona. Tout un programme dans ce nom. Il s'agit d'un jeune garçon surdoué pour le pilotage, mais pauvre. Au début de l'histoire, il se voit contraint de participer à des épreuves terriblement dangereuses pour régler les frais hospitaliers de sa sœur blessée dans un stupide accident. Au même moment, le milliardaire Burt Styler annonce l'organisation d'une nouvelle course automobile autour du monde. Enlèvements, menaces, meurtres et escroqueries se déroulent autour du sympathique Daytona.

Le jeune homme participera finalement à cette course extrême où les épreuves se succèdent au fil des albums.

Les Golden Cup sont signés Pecqueur – Henriet – Schelle § Rosa
Auteur jpbfanclub
Membre
#12 | Posté le: 18 Nov 2010 16:20
Team Vivia:
J'avoue m'être posé deux questions :
1) la série n'a-t-elle pas été conçue comme une tentative de réplique à Michel Vaillant sans âme véritable ?
2) comme la plupart des auteurs, Jean Graton a connu des périodes de lune de miel et des moments plus tendus avec ses éditeurs jusqu'à la création de sa propre maison avec son fils. La série des Alain Chevalier fut-elle la reconnaissance d'un projet d'auteurs inspirés par Jean Graton, ou une initiative d'éditeur dépité d'avoir perdu un aigle royal (Jean Graton) qui s'envolait vers d'autres cieux, peut-être après avoir eu l'impression de s'être fait prendre pour un pigeon ? Idée d'auteurs « sous influence » plus ou moins consciente ou riposte marketing confiée à des exécutants de talent, telle est la question.

Salut mon Team Vivia, peu être pas trop actif sur le forum, mais toujours pertinant et fin analyste, je t'adore . Style on parle pas pour ne rien dire, mais quand on parle ça veut dire quelque chose .
Ceci étant dit, je suis entièrement d'accord avec ton analyse que je partage complètement puisque j'en parlais moi aussi à mots couverts sur cette page :

http://vaillantfanclub.free.fr/pastich3.htm

Je donnais en exemple toute une série de couvertures d'albums et de scénarios qui semblaient assez fortement copiés sur des albums de Michel Vaillant . L'exemple le plus frappant est l'album de Jean Graton "San Francisco circus" qui devient "Hauts et bas à San Francisco" dans un album des "Casseurs".
Ou aussi l'album de Michel Vaillant "Le caïd de Francorchamps" qui devient "L'inconnu de Francorchamps" pour un album de "Alain Chevalier" .

Team Vivia:
D'où des copies qui frôleraient la notion de contrefaçon

C'était un peu ce que je pensais lorsque j'avais créé cette page qui s'insérait dans un dossier baptisé "Pastiches, Parodies, Remakes" car il en existe des dizaines d'autres exemples ....
Auteur Derasz
Membre
#13 | Posté le: 20 Nov 2010 21:13
J'avais entendu parler de cette série, mais j'avais vite compris que ce n'était qu'une imitation sans suite qui n'avais pas atteint le succès ni la qualité de Michel Vaillant, donc je n'ai même pas pris la peine de lire. Je suis quand même surpris de constater que la série a duré 17 albums. Je me suis donc renseigné sur le net:
http://www.bdoubliees.com/journaltintin/series1/alainchevalier.htm
http://www.bedetheque.com/serie-2104-BD-Alain-Chevallier.htm

Team Vivia:
La série des Alain Chevalier fut-elle la reconnaissance d'un projet d'auteurs inspirés par Jean Graton, ou une initiative d'éditeur dépité d'avoir perdu un aigle royal (Jean Graton) qui s'envolait vers d'autres cieux, peut-être après avoir eu l'impression de s'être fait prendre pour un pigeon ? Idée d'auteurs « sous influence » plus ou moins consciente ou riposte marketing confiée à des exécutants de talent, telle est la question.

Au départ, la série était publiée par Rossel l'espace de 7 albums (1973-77) puis elle passe en prépublication chez Tintin et en publication chez le Lombard. Jean Graton quitte Tintin et le Lombard vers 1975-76. Il semble que la série ait juste été créée par des auteurs désireux de profiter du succès de Michel Vaillant (cela dit je ne connais pas leurs motivations). En revanche le départ de Jean Graton a vraiment laissé un vide dans Tintin, d'ou le recrutement d'une série concurrente déja existante pour remplacer Michel Vaillant.

jpbfanclub:
Je donnais en exemple toute une série de couvertures d'albums et de scénarios qui semblaient assez fortement copiés sur des albums de Michel Vaillant . L'exemple le plus frappant est l'album de Jean Graton "San Francisco circus" qui devient "Hauts et bas à San Francisco" dans un album des "Casseurs".
Ou aussi l'album de Michel Vaillant "Le caïd de Francorchamps" qui devient "L'inconnu de Francorchamps" pour un album de "Alain Chevalier" .

D'accord pour les ressemblances suspectes. Sauf pour "Safari pour zombis" publié en même temps que "Dans l'enfer du safari" (janvier et avril 1975). Et "L'inconnu de Francorchamps" est prépublié dans Tintin en 1983 (pas de publication en album apparemment), alors que "Le caïd de Francorchamps" est publié chez Graton Editeur en 1988... donc la il n'y a pas eu d'inspiration, ou peut-etre dans l'autre sens ? Mais sans avoir lu les albums, difficile de répondre.

Ceci étant dit, quelle que soit la qualité d'autres séries de sport auto, aucune d'elles n'égalera jamais Michel Vaillant. Jean Graton avait la passion et le talent pour créer un univers que nul ne peut imiter, ou des personnages fictifs mais doté d'une vrai personnalité évoluent dans le monde bien réel de la compétition automobile, dont l'ambience est recréée de manière parfaite. Quelles sont les raisons du succès de Michel Vaillant ? c'est la personnalité attachante d'un héros, et celle des personnages secondaires, c'est l'atmosphère chaleureuse et familiale du clan Vaillant et d'une entreprise, c'est la "marque de fabrique" Graton (voir le très bon dossier sur le fan club)...
Auteur madmalf
Membre
#14 | Posté le: 21 Nov 2010 20:56
je possède toutes les intégrales des casseurs et quelques albums d'Alain Chevalier et je cherche les autres.

si j'ai ses albums, c'est juste pour le style graphique de Denayer, car les histoires et les personnages ne m'embalent pas.

il n'y a pas la "magie" des Michel VAILLANT.
Auteur Michel Vaillant fan club
Membre
#15 | Posté le: 22 Nov 2010 21:22
madmalf:
si j'ai ses albums, c'est juste pour le style graphique de Denayer, car les histoires et les personnages ne m'embalent pas.

Et lequel tu préfères (graphiquement) ?
 Page Page 1 of 2:  1  2  »» 
La Bande dessinée en général www.michelvaillant.com Forum / La Bande dessinée en général / Alain Chevalier Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.