Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
18/6/2015 : Nouvelle opération de maintenance sur le site.
N'hésitez pas à nous signaler les problèmes éventuels.
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses /

Pourquoi Alonso ?

 Page Page 18 of 20:  ««  1  2  3  ...  14  15  16  17  18  19  20  »» 
Auteur racingbonning
Membre
#256 | Posté le: 21 Avr 2017 10:32
racingbonning:
Boullier : C'est pour cela que nous avons laissé Fernando courir à Indianapolis. Il veut gagner, peu importe ce qu'il fait, mais nous ne pouvons pas le lui permettre actuellement en F1. Et nous ne voulons pas qu'il perde le feu sacré."

- entretenir la flamme, l'INDY 500 est l'endroit rêvé... et ne manquez pas le Musée si vous y-aller un jour... Vrrroooaaàr !...
Auteur racingbonning
Membre
#257 | Posté le: 21 Avr 2017 10:53
La date des débuts d'Alonso à Indy est fixée
Par Pierre Van Vliet , F1i

- Les officiels de l'Indianapolis Motor Speedway et l'écurie Andretti Autosport ont déterminé la date du premier test de Fernando Alonso au volant d'une Dallara-Honda IndyCar le mois prochain.

Le pilote espagnol entamera son programme d'initiation le mercredi 3 mai, trois jours à peine après le Grand Prix de Russie à Sotchi.

Les essais officiels, dont la procédure de rookie test pour les débutants, commencent le 15 mai mais l'opportunité de tester auparavant est naturellement autorisée.

L'engagement de Fernando Alonso à cette 101ème édition des 500 Miles d'Indianapolis a été rendue possible par McLaren et Honda en collaboration avec le team américain Andretti Autosport. C'est le patron de l'équipe Michael Andretti en personne qui assurera la gestion de la course du champion espagnol le dernier dimanche de mai.

Ce week-end, Alonso se rend en Alabama pour assister à la troisième manche du championnat IndyCar sur le circuit de Barber. Il suivra la course au sein de l'écurie Andretti et fera connaissance avec tous les membres de la communauté de l'IndyCar, dont le champion en titre Simon Pagenaud et un autre Français qu'il a côtoyé en F1, Sébastien Bourdais.
Auteur racingbonning
Membre
#258 | Posté le: 22 Avr 2017 19:18
Mario Andretti en colère contre une chronique sur Alonso à l'Indy 500

Par: David Malsher, Rédacteur en Chef US, MOTORSPORT.com

- Le quadruple Champion IndyCar et Champion du monde de Formule 1 Mario Andretti a réfuté une chronique récente dans la presse américaine, suggérant que voir Fernando Alonso à Indy 500 n'était pas très important.

La semaine passée, il a été annoncé que le double Champion du monde de F1 Fernando Alonso allait manquer le Grand Prix de Monaco cette année afin de piloter une Andretti Autosport-Honda lors de la 101e édition des 500 Miles d'Indianapolis.

Cependant, une récente chronique de Jenna Fryer dans Associated Press, intitulée "ALONSO VA DISPUTER L'INDY 500, ET ALORS ?", suggérait que la présence de Tony Stewart, Danica Patrick, Ricky Taylor ou Jordan Taylor aurait été plus bénéfique à la Verizon IndyCar Series que celle d'Alonso.

Mario Andretti, qui expliquait à Motorsport.com la semaine passée pourquoi il s'attendait à ce qu'Alonso excelle en tant que rookie sur l'Indianapolis Motor Speedway, croit que l'opinion de Fryer démontrait "une incompréhension fondamentale des motivations de tous les gens impliqués dans ce projet".

Il explique à Motorsport.com : "Je n'apprécie pas le fait que l'article donne l'impression qu'il s'agit juste d'un coup de publicité. Ne vous méprenez pas, c'est une super publicité pour l'IndyCar, mais c'est juste un effet collatéral d'une tentative totalement légitime et valide de la part d'un grand champion, Fernando Alonso, pour essayer de remporter la seconde partie de la Triple couronne."

Andretti a déclaré que son fils et propriétaire, Michael Andretti, et le PDG de McLaren, Zak Brown, "n'auraient jamais donné leur accord à ce projet sans avoir 100% confiance dans le fait qu'Alonso sera un prétendant solide" à Indianapolis en mai.

Il déclare : "Assez honnêtement, je pense qu'elle [Fryer] doit s'excuser auprès d'Alonso, parce que la motivation première de tout cela vient de lui ; il veut le faire, et ne le ferait jamais pour aider le moindre championnat à avoir de la publicité ou à se faire de la publicité. Il n'en a pas besoin."

"Il fait cela en tant que pur compétiteur et suit une grande tradition de la part de quelques-uns des grands pilotes de F1 d'essayer de remporter Indy - certains y sont parvenus, d'autres non - et je trouve cela rassurant qu'Indianapolis ait toujours cette aura."

Andretti explique que les circonstances ont offert une opportunité rare pour un pilote de F1 actuel de courir à Indy. "Fernando n'aura peut-être pas cette opportunité à nouveau, alors qu'il est au top de sa forme. Il n'est pas retraité de la F1, il n'est pas un has-been ou un rebut qui ne trouve pas de baquet en F1. C'est arrivé au bon moment parce qu'il fait partie des tous meilleurs."

"Je veux dire, le papier dit qu'il n'a pas gagné depuis trois ans. Allons ! Tout le monde sait que c'est comme ça en Formule 1, vous ne pouvez pas gagner si vous n'avez pas une des toutes meilleures voitures, et actuellement ce n'est pas le cas. Mais je parie que le moindre de ses rivaux en F1 dirait qu'Alonso est un des meilleurs, si ce n'est le meilleur en F1 actuellement."

"Et maintenant, le voilà avec une opportunité dans ce qui est sans doute la meilleure équipe pour Indy en raison de sa politique d'ouverture et de partage des données, et une équipe qui a gagné deux des trois dernières éditions de l'Indy 500."

"Donc, étant donné sa situation en F1, où sa saison semble déjà perdue, lui et l'équipe disent : 'Tirons quelque chose de notre partenariat et continuons de travailler ensemble'. C'est à ce point que la tentative d'Alonso à Indianapolis est sérieuse ; elle a le soutien non seulement de Honda, évidemment, mais de McLaren. Honte à quiconque questionne l'objectif, la motivation derrière cet accord."

Andretti a confiance dans le fait qu'Alonso, lors des cinq prochaines semaines, va prouver que les critiques concernant ses motivations sont sans fondement. "Il est tellement enthousiaste concernant cette chance qu'il va aller à Barber ce week-end, juste pour intégrer l'équipe, apprendre ce qu'est l'IndyCar, et ainsi de suite. Sa détermination est de maximiser cette opportunité. Il ne va pas seulement arriver et piloter. Si c'était juste un coup publicitaire, ça ne serait pas géré de façon si professionnelle."

"Personne ne nie que si Tony Stewart revenait, ça serait une grande nouvelle. Si Jeff Gordon pouvait enfin faire une tentative à Indy, ça serait énorme. Et Danica aussi, je sais qu'elle attire les fans. Mais dénigrer ce qu'Alonso essaye d'accomplir est inapproprié et ignore les faits. Il ne sera pas là-bas pour 'vendre des tickets pour l'Indianapolis Motor Speedway', comme le dit l'article."

"C'est une vision injuste et, assez honnêtement, très bornée de dire 'Qui est-il ? Qu'a-t-il fait sur un ovale ?'. Il a les meilleurs antécédents pour courir à Indy que n'importe quel rookie des deux dernières décennies ! Laissez à ce grand champion cet honneur, au lieu de questionner son objectif ou son jugement."
Auteur racingbonning
Membre
#259 | Posté le: 22 Avr 2017 19:31
Villeneuve : Remporter la Triple Couronne est très difficile
Les chances d'Alonso sont faibles

par Olivier Ferret , NEXTGEN-auto.com

- Remporter la Triple Couronne (Monaco F1, Indy 500 et 24 heures du Mans), tel est le défi ambitieux que s'est fixé Fernando Alonso.

L'Espagnol, qui a bien conscience qu'il est maintenant trop vieux pour s'attaquer au record de titres de Michael Schumacher, se cherche donc de nouveaux défis.

Déjà vainqueur du Grand Prix de Monaco, le pilote McLaren s'attaque cette année à Indianapolis. Il n'est pas impossible pour un débutant de gagner cette épreuve, Alexander Rossi l'a prouvé l'an dernier, mais cela reste tout de même bien compliqué. Tout comme remporter les 24 heures du Mans : il faut être dans la bonne voiture, la bonne année et compter sur la fiabilité.

Un seul pilote a donc réussi à gagner cette triple couronne : Graham Hill, le père de Damon, en 1972.

Cette définition de la « triple couronne » n'ayant aucune valeur officielle, elle peut faire l'objet de légères variantes. Ainsi, elle peut également consister en l'accomplissement du triplé Indianapolis 500, 24 Heures du Mans et championnat du monde de Formule 1. À ce jour, seul donc l'Anglais Graham Hill a réalisé l'exploit dans sa totalité (champion du monde en 1962 et 1968, 5 fois vainqueur à Monaco, vainqueur à Indianapolis en 1966 et au Mans en 1972).

En 1995, Mario Andretti était passé près de la triple couronne en terminant lui aussi deuxième au Mans.

Le Canadien Jacques Villeneuve, vainqueur de l'Indy 500 en 1995, champion du monde de F1 en 1997, et membre du programme Peugeot 908 en 2007 et 2008 est passé près de la victoire aux 24 Heures du Mans 2008 en terminant deuxième après avoir mené l'épreuve pendant 16 heures.

"C'est pourquoi je pense que les chances d'Alonso de réussir sont faibles. Mais il va le tenter et c'est génial de voir cela. C'est excitant," confie Villeneuve à Reuters. "C'est typique des pilotes qui ont un tempérament de gladiateur. C'est ce qui construit notre sport, ce qui le rend aussi bon que ce que nous avons aujourd'hui. C'est bien de voir quelqu'un retourner aux racines, c'est surprenant même."

"Comme je l'ai dit, ce que je trouve décevant c'est que certains pilotes de F1 ont critiqué sa décision. Qu'ils ont dit que c'était trop dangereux, que ça ne servait à rien ou que ce n'était qu'une course sur un ovale."

"Quand vous êtes un fan de course, un vrai, un passionné, vous vous intéressez au Mans et à Indy 500 tout comme à la F1. Ce sont les trois pivots de la course automobile. Pour les pilotes c'est toujours important. C'est pourquoi je trouve très dommage d'avoir fini 2e au Mans. Ca me tue vraiment, ça me blesse encore aujourd'hui."

Villeneuve n'est pourtant pas trop vieux pour s'attaquer à nouveau au Mans...

"J'attends un appel ! Mais il n'arrivera pas. J'ai 46 ans maintenant et aujourd'hui tout le monde regarde les jeunes de 18 ans. Il y a faire Le Mans et gagner Le Mans. Il n'y a que 2 ou 3 voitures qui peuvent gagner et je n'ai aucun moyen d'y accéder."

"De plus, un constructeur ne voudrait pas d'un grand pour gagner la Triple Couronne parce qu'à la fin ce ne serait pas sa publicité mais celle du pilote qui a réussi ça. Le constructeur veut gagner pour lui. Cet aspect est donc aussi bloquant."
Auteur racingbonning
Membre
#260 | Posté le: 29 Avr 2017 01:35
Alonso et son aventure en Indy : Déjà un rythme d'enfer
"Je suis crevé !"

par Elisabeth Nay , NEXTGEN-auto.com

- Fernando Alonso a passé toute la semaine dernière aux Etats-Unis, afin de s'imprégner de l'Indycar, avant d'arriver en Russie pour le Grand Prix de ce week-end.

Pour préparer son aventure à Indianapolis, l'Espagnol ne veut rien laisser au hasard. Mais ce calendrier chargé pèse déjà sur lui.

"Je n'ai pu apprécier qu'à moitié le week-end de course en Alabama, car j'ai passé l'autre moitié à faire des interviews ! Non, sérieusement - c'était vraiment intense ! Quel engouement pour mon aventure là-bas !" explique aujourd'hui Alonso à Nextgen-Auto.com.

"Puis, je me suis envolé pour Indianapolis, où est domiciliée l'écurie de Michael Andretti, afin de faire mouler mon baquet. C'était lundi. Nous avons parlé de la préparation en vue des prochains tests d'IndyCar. Le mardi matin, ce fut le travail en simulateur, durant 4 bonnes heures. C'était intéressant d'avoir une première impression, mais bien sûr, je sais que le véritable pilotage en IndyCar sera bien différent - en simulateur, tu peux te permettre de monter à 370 dans les virages, sans partir dans le décor. Ce que je n'oserai certainement pas faire tout de suite dans la vraie voiture ! Le vrai pilotage sera tout autre. Mais le simulateur te donne une première impression, également pour les forces à exercer sur la direction."

"Le mardi après-midi, nous voulions filer tout droit en Russie, mais à cause du mauvais temps à New York, mon vol a été annulé. Alors, on est passé par Chicago et Zurich direction Milan pour se rendre enfin en Russie, et finalement, arriver ce matin à Sotchi. Je crois qu'après cette conférence, je vais directement au lit ! Voyager, ce n'est pas fatigant. Mais après l'Indy, je vais rester une bonne semaine sur le canapé !"

Alonso s'attend à ce que le rythme soit différent la semaine prochaine, avec ses premiers tests.

"Je sais que l'Indy est un incroyable défi, mais je pense que je vais en connaître la véritable ampleur seulement lorsque je serai vraiment assis dans la voiture, c'est-à-dire après le Grand Prix de Russie."

"Ce qui m'a réellement ouvert les yeux lors de mon voyage ? Je savais bien avant que l'Indy 500 est un gros truc... mais j'ai peut-être sous-estimé à quel point c'est énorme. Quand on ne l'a pas vécu, c'est difficile de comprendre à quel point les 500 Miles sont importantes pour les fans et à quel point ils trouvent l'Indy excitante. J'ai été auparavant souvent aux Etats-Unis, parce que je savais que presque personne ne me connaissait, je pouvais traverser l'aéroport sans être dérangé. Et à présent, je suis stoppé à chaque mètre, à Chicago, tout le monde voulait me serrer la main et me souhaiter bonne chance. C'était aussi fou que comme toute l'année en Espagne ! Je ne m'y attendais pas du tout."

Quant à ses chances de briller ? Le fait qu'Alexander Rossi ait remporté en tant que Rookie l'Indy 500 en 2016 remplit d'espoir le pilote McLaren.

"Et Alex n'a pas été le premier. Mais cela montre seulement que c'est faisable. En même temps, tu peux réaliser un super résultat, il y a quand même de nombreux facteurs qui ne sont pas de ton ressort. Je crois que pour faire une bonne prestation, il faut que tout doit être bon chez toi, en tant que pilote. Mais pour pouvoir avoir son mot à dire pour la victoire, alors tous les facteurs doivent être réunis, y compris ceux sur lesquels tu n'as à proprement parler aucune influence : comment la course évolue, les phases sous drapeau jaune, les décisions stratégiques. Il y a des pilotes qui ont gagné des courses bien qu'ils aient eu entre temps un retard de deux tours, qu'ils ont dû remonter. C'est une course très longue."

Alonso mise aussi sur l'expérience et la qualité de son équipe pour l'aider à être rapidement au niveau.

"Je sais que je suis entre les meilleures mains, chez Michael Andretti. Il va être mon stratège de course, et il n'y a pas beaucoup de personnes qui ont autant d'expérience en Indy que lui. L'accueil au sein d'Andretti Autosport a été des plus chaleureux, à commencer par Michael, c'est un super gars. Le premier jour, il a tout de suite organisé une soirée barbecue avec ses pilotes, c'était un super prélude pour les jours suivants. C'est fascinant de l'écouter. J'essaie de savourer chaque minute, parce qu'il peut m'apporter beaucoup. Il est une aide indispensable dans mon aventure en Indy."

L'Espagnol admet ne pas arriver à Sotchi dans le meilleur état de forme possible mais son moral est au beau fixe !

"Le voyage en Amérique a été épuisant, mais il a aussi été rafraichissant. Tu dois remettre ton cerveau à zéro, il y a tellement de choses nouvelles à découvrir, tu redeviens de nouveau un débutant. Les discussions avec les techniciens tournent sur d'autres axes essentiels que ceux en Europe. J'ai été aussi invité en Alabama à prendre part à une réunion de pilotes. J'ai trouvé intéressant de voir à quoi ressemble un paddock en IndyCar, c'est vraiment un endroit ouvert, si tu compares avec celui de la Formule 1. Les fans sont beaucoup plus proches des pilotes que chez nous. Et aussi, le travail en simulateur est tout autre. J'y ai eu beaucoup de nouvelles impressions, et c'est beaucoup mieux que de ruminer sur le Grand Prix de Bahreïn. Mais encore une fois, ce qui m'a coupé le sifflet, c'est qu'autant de personnes m'aient reconnu, après qu'elles aient entendu que je prenais part à l'Indy 500."

Alonso pense-t-il vraiment à la victoire dès sa première tentative ? Il admet tempérer un peu ses ardeurs.

"Mon but en Indy : être compétitif. Mais, au moins, je peux lorgner sur le trophée du vainqueur, contrairement à la F1 en ce moment. Si j'arrive à m'approcher de cela fin mai ? Je ne le sais pas... mais ce serait bien de pouvoir le tenir dans mes mains."

La semaine qui arrive est pour Alonso "tout à fait normale. Cela ne va pas me poser de difficultés de devoir de nouveau penser qu'après deux tours, je serai à la limite. Le grand changement sera lors de la semaine après Sotchi, car je vais piloter une voiture d'IndyCar. En tant que pilote, c'est pour moi un super test. Et je m'en réjouis beaucoup à l'avance."
Auteur racingbonning
Membre
#261 | Posté le: 29 Avr 2017 14:15
Wolff tacle Alonso sur l'Indy 500
Une question d'égo

par Elisabeth Nay , NEXTGEN-auto.com

- Le fait que McLaren s'attaque à la fabuleuse aventure de l'Indy 500 le mois prochain trouve principalement sa raison dans l'égo de Fernando Alonso. C'est du moins ce que pense ouvertement le directeur de Mercedes, Toto Wolff.

Récemment, McLaren et Honda ont surpris le monde de la course en annonçant que l'Espagnol ne va pas piloter lors du Grand Prix de Monaco afin de tenter de remporter la célèbre course américaine, qui a lieu le même week-end.

Wolff se montre dubitatif sur l'entreprise de McLaren.

"Les gros titres sont bons pour les sports mécaniques..." lance-t-il.

"Mais de mon point de vue, je ne peux pas comprendre que McLaren ne fasse pas appel à Alonso à Monaco. Il aurait définitivement pu marquer des points, bien que, bien sûr, ce ne soit pas aussi prestigieux qu'un trophée obtenu à Indianapolis."

"Je pense que cela ne consiste qu'à flatter l'égo d'Alonso," conclut l'Autrichien.
Auteur Bob C....
Membre
#262 | Posté le: 29 Avr 2017 17:41 | Edité par :Bob C....
racingbonning:
Wolff se montre dubitatif

racingbonning:
"Je pense que cela ne consiste qu'à flatter l'égo d'Alonso," conclut l'Autrichien

Ne nous raconte pas d'histoires Toto ! ! Tu sais mieux que nous que tous ces gars ont un égo surdimensionné , c'est obligé ! Tous les grands Hommes ont ceci en commun : Tout à l'ego. ;-)
Auteur racingbonning
Membre
#263 | Posté le: 30 Avr 2017 00:34
Bob C....:
Tous les grands Hommes ont ceci en commun : Tout à l'ego. ;-)

- en effet, la preuve :

http://www.cafr.ebay.ca/itm/LEGO-Racers-8389-M-Schumacher-R-Barrichello-Shipping-is-F ree-/252844468061?hash=item3adeb4675d:g:3H4AAOSwTM5Y481R
Auteur Bob C....
Membre
#264 | Posté le: 30 Avr 2017 02:03
Excellent , RacingB......!
Auteur racingbonning
Membre
#265 | Posté le: 5 Mai 2017 23:18 | Edité par :racingbonning
Alonso valide sa participation à Indy 500

Par Grégory Demoen , F1i

- Fernando Alonso a validé sa participation à la 101ème édition des 500 Miles d'Indianapolis ce mercredi.

Le double champion du monde de Formule 1 a passé avec succès la 'Rookie Orientation Practice', passage obligatoire pour tout pilote débutant voulant s'aligner aux 500 Miles d'Indianapolis.

La journée d'orientation pour débutant est composée de trois phases : compléter dix tours de piste successifs à une vitesse moyenne de 205-210 mph (330-338 km/h), ensuite 15 tours à une moyenne de 210-215 mph (338-346 km/h) et finalement 15 derniers tours à plus de 215 mph (346 km/h) de moyenne.

Il aura fallu 51 tours à Alonso pour décrocher sa participation, avec un meilleur tour bouclé à la vitesse de 219,654 mph (353,50 km/h).

"Nous savions qu'il était capable de le faire, et il l'a fait avec la manière", a réagi le patron de l'écurie Andretti Autosport, Michael Andretti.

Alonso va maintenant poursuivre sa journée d'essais au circuit d'Indianapolis au volant de sa McLaren-Honda-Andretti, en étant cette fois-ci autorisé à piloter à la vitesse qui lui plaira.


http://media.f1i.com/seasons/23630-la-mclaren-honda-andretti-dalonso.html
Auteur racingbonning
Membre
#266 | Posté le: 5 Mai 2017 23:20
Alonso : "C'est la voiture qui conduisait"

Par Grégory Demoen , F1i

- Fernando Alonso a pris pour la première fois le volant de sa monoplace d'IndyCar alignée par McLaren-Honda-Andretti ce mercredi sur le circuit d'Indianapolis en vue de sa participation à Indy 500.

L'Espagnol a jusqu'à présent parcouru une soixantaine de tours du circuit, le plus rapide à la vitesse de 221,7 mph (355,7 km/h).

"C'était bien sympa, a réagi Alonso entre deux relais. Je pense que c'est la meilleure façon pour y aller crescendo."

"C'était probablement un petit peu plus difficile au début d'atteindre l'allure minimale, mais les deux phases d'après ont été plus faciles à accomplir."

"J'espère pouvoir compléter plus de tours à présent et commencer à ressentir la voiture un petit peu plus, car pour le moment c'est plutôt la voiture qui conduit ! Ce n'est pas moi qui la conduis !"

"Jusqu'à présent, cette journée se déroule parfaitement bien. L'équipe a accompli un travail remarquable pour préparer du mieux possible cette journée."
Auteur racingbonning
Membre
#267 | Posté le: 5 Mai 2017 23:23
"Alonso s'en rappellera jusqu'à sa mort"

Par Grégory Demoen , F1i

- Johnny Rutherford, trois fois vainqueur des mythiques 500 Miles d'Indianapolis, dont à deux reprises avec McLaren (en 1974 et 1976), a assisté à la journée d'essais de Fernando Alonso sur le célèbre anneau de vitesse américain ce mercredi.

Alonso devait valider sa participation à la 101ème édition des 500 Miles d'Indianapolis en passant successivement les trois phases de la 'Rookie Orientation Practice', ce qu'il a fait avec succès.

"Je pense qu'il se rappellera de cette journée pour le restant de ses jours. C'est un moment important pour tout pilote qui débute à Indy 500", déclare Rutherford.

"S'ils m'avaient dit après mon premier tour : 'Hey, gamin, c'est bon pour aujourd'hui, tu peux rentrer chez toi maintenant', croyez-moi quand je vous dis que j'aurais déjà été content avec ce seul tour !"

Après avoir achevé sa journée d'essais au circuit d'Indianapolis, Alonso ne sera pas de retour dans l'Indiana avant le 15 mai, soit au lendemain du Grand Prix d'Espagne, pour participer à la première journée d'essais officielle des 500 Miles d'Indianapolis.
Auteur racingbonning
Membre
#268 | Posté le: 5 Mai 2017 23:26
Andretti : "Je me retrouve dans Alonso"

Par Martin Businaro , F1i

- Alors que Fernando Alonso vient de boucler ses premiers essais à Indianapolis, Mario Andretti a réservé un accueil chaleureux à l'Espagnol sur le Brickyard.

Le champion du monde 1978 salue l'initiative de l'Asturien prendre part à Indy 500 lui rappelle son parcours lors de sa carrière en sport automobile.

La légende américaine faisait fréquemment la navette entre les Etats-Unis et l'Europe pour disputer différentes compétitions.

"Vu que j'étais assez curieux, j'ai toujours aimé relever différents challenges, rappelle Andretti, cité par Reuters. De nombreux pilotes se focalisent sur une discipline bien précise. Ce n'était pas du tout mon cas à l'époque. Aujourd'hui, je me retrouve dans Alonso."

"Je le soutiens entièrement dans sa volonté de faire Indy 500, insiste Super Mario. Je sais ce qu'il ressent en étant présent à Indianapolis. En effet, je devais aussi relever ce challenge qui était aussi d'intégrer une compétition totalement nouvelle et de voir si je pouvais battre les spécialistes de la discipline sur leur propre terrain. Autant dire que vous êtes aux anges quand vous y parvenez."

"Rouler à une vitesse élevée constante sur un ovale sera très différent de ce qu'il connait en Formule 1. Cela ne sera pas la première fois de sa vie qu'il atteindra les 350 Km/h, mais enchaîner les virages relevés aussi rapidement sera une grande nouveauté pour lui. Il devra donc apprendre à surmonter cet exercice sans encombre."
Auteur racingbonning
Membre
#269 | Posté le: 5 Mai 2017 23:33
Vidéo : Quand Alonso tue deux oiseaux avec une IndyCar

Par Grégory Demoen , F1i

- Fernando Alonso a pu se familiariser ce mercredi au pilotage de la monoplace d'IndyCar qu'il conduira lors de la 101ème édition des 500 Miles d'Indianapolis, qui se déroulera le 28 mai prochain.

Une vidéo de sa journée d'essais fait actuellement le buzz sur YouTube, à savoir le moment où sa McLaren-Honda-Andretti, lancée à plus de 340 km/h, rencontre deux oiseaux qui se trouvaient sur le circuit.

Âmes sensibles s'abstenir...

https://youtu.be/R_4W9P77AtQ
Auteur Bob C....
Membre
#270 | Posté le: 8 Mai 2017 12:41
racingbonning:
deux oiseaux qui se trouvaient sur le circuit.

Espérons que ces pauvres volatiles n'étaient pas des oiseaux de mauvaise augure !
 Page Page 18 of 20:  ««  1  2  3  ...  14  15  16  17  18  19  20  »» 
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses / Pourquoi Alonso ? Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.