Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
18/6/2015 : Nouvelle opération de maintenance sur le site.
N'hésitez pas à nous signaler les problèmes éventuels.
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses /

Pourquoi Alonso ?

 Page Page 20 of 21:  ««  1  2  3  ...  15  16  17  18  19  20  21  »» 
Auteur racingbonning
Membre
#286 | Posté le: 22 Mai 2017 20:35
Alonso : "J'ai poussé ma voiture jusqu'à la limite"
Par Martin Businaro , F1i

- Fernando Alonso a créé la sensation lors des qualifications des 500 miles d'Indianapolis, dont la dernière séance s'est tenue hier soir.

Non content d'être qualifié pour le "Fast Nine", El Naño partira depuis la cinquième position dimanche prochain, avec une moyenne de 372,250 km/h.

Mais il estime qu'il aurait pu faire mieux sans un problème d'overboost dans son deuxième tour chronométré.

"J'ai poussé ma voiture jusqu'à la limite, sourit Alonso. Je ne savais pas s'il était possible de réaliser la pole position, mais je n'en suis finalement pas loin avec mon cinquième chrono."

"A la sortie du dernier virage dans mon deuxième tour de qualifications, j'ai rencontré un problème d'overboost, souligne l'Asturien. J'avais l'impression d'être debout sur les freins à cause de ce problème. Il s'en fallu de peu que je rentre dans la pitlane à cause de cela, mais cela aurait signifié que mes qualifications se seraient arrêtées là."

Cette dernière journée d'essais sur l'ovale d'Indianapolis ne fut pas un long fleuve tranquille pour Alonso, ses mécaniciens ayant dû procéder au changement de moteur de sa Dallara.

"La matinée fut très stressante suite au changement de moteur, reconnait-il. Nous n'étions pas certains de pouvoir reprendre la piste dans les temps. Mais l'écurie Andretti Autosport au grand complet a travaillé sur ma voiture. Les équipes préposées aux cinq autres monoplaces du team sont toutes venues à ma rescousse afin de me permettre de disputer ma qualification."
Auteur racingbonning
Membre
#287 | Posté le: 27 Mai 2017 04:15
Alonso : "Pas l'intention d'être prudent..."

Par "Michael Delaney" , F1i

- C'est fou comme le Grand Prix d'Espagne semble déjà loin... Dès le dimanche soir, Fernando Alonso et son premier cercle se sont envolés pour Indianapolis et lundi matin le Matador entamait une folle quinzaine américaine. En ce jour de "carburation day" (le warm-up) à Indy, il fait le point avant les 500 Miles pour F1i.

"Quand tout semble sous contrôle, c'est qu'on ne va pas assez vite" ironise Mario Andretti, vainqueur d'Indy 500 en 1969 et Champion du monde de F1 neuf ans plus tard. Deux fois titré en Formule 1 et double lauréat du Grand Prix de Monaco (en 2006 avec Renault et en 2007 pour McLaren), Fernando Alonso est en quête de la "triple couronne" avant de tenter un jour d'ajouter les 24 Heures du Mans à son palmarès. Il misera gros sur le speedway dimanche avec l'ambition de jouer la gagne.

Comment est née cette idée un peu dingue ?

Au petit-déjeuner à Melbourne, quand on a réalisé que le début de saison se présentait mal pour McLaren-Honda. Zak Brown m'a parlé d'Indy, comme ça, sans avoir l'air d'y toucher, pour voir si cela m'intéressait. Quand j'ai dit pourquoi pas, il a plutôt évoqué une participation éventuelle en 2018... On en a reparlé le lendemain, il m'a dit qu'il allait voir avec Honda. Quelques jours plus tard, tout était bouclé : en 48 heures, il a convaincu Honda, Andretti et les organisateurs. Je n'en revenais pas !

Est-ce une façon de te distraire de tes déboires en F1 et de faire de la publicité positive pour McLaren et Honda ?

Honda est performant en IndyCar et la passerelle était tentante à franchir. Maintenant, je n'ai pas besoin de me consoler de la passe difficile que nous vivons en F1 car je suis un professionnel, mais le challenge a quelque chose d'irréel : pouvoir courir à Indy en tant que pilote de F1 en activité... Même si cela me fait rater Monaco, où McLaren possède de bonne chance de marquer des points, je ne me sens pas coupable de délaisser les miens en sachant que Jenson et Stoffel sont capables de faire du bon boulot. Bonne chance à eux, mais en même temps je suis bien content d'avoir la chance de vivre cette fantastique expérience.

Est-ce un "one shot" ou envisages-tu d'y revenir si tu ne gagnes pas cette année, voire de privilégier l'IndyCar dans le futur ?

Non, je ne pense pas revenir à Indy dans l'immédiat, mon ambition reste de remporter un troisième titre mondial en F1. La saison prochaine, je voudrai me consacrer totalement aux Grands Prix car Indy tombe toujours pendant le week-end de Monaco. L'opportunité s'est présentée cette année-ci dans un contexte un peu particulier, mais je n'ai pas de plan à long terme en IndyCar. Peut-être plus tard dans ma carrière : chaque chose en son temps.
Auteur racingbonning
Membre
#288 | Posté le: 27 Mai 2017 04:19
Alonso : "Pas l'intention d'être prudent..." (suite)

Par "Michael Delaney" , F1i

Suis-tu ce qui se passe à Monaco ce week-end ?

Bien sûr, je me tiens informé, mais je ne regarde pas les essais ou la course à la télé. Dimanche matin, avec le décalage horaire, il y aura beaucoup à faire avant le départ des 500 Miles et je ne pourrai pas m'installer devant un poste de télévision pendant deux heures. Pour le départ, peut-être, et puis on me dira où ils en sont, mais cela ne va pas me distraire : je veux être vivre pleinement l'événement ici, profiter de chaque instant et être concentré sur mon objectif.

Quel est-il ? Vises-tu vraiment la victoire ?

Evidemment, c'est le but, mais s'il faut se montrer humble face à l'énormité de l'épreuve. J'ai bénéficié d'un contexte favorable et l'équipe Andretti Honda a bien collaboré avec McLaren pour me permettre de prendre mes marques très rapidement. J'ai pu compter sur les conseils de Gil de Ferran et de tout le team, y compris mes équipiers, qui m'ont permis de progresser à chaque sortie. D'abord seul, puis dans le trafic et enfin en simulant les situations de course, les stratégies, etc. Donc viser la victoire, oui, en partant devant sur la grille, mais les aléas sont nombreux et tout reste à faire.

Courir à voiture égale, cela doit te changer ?

C'est vrai que cela ne m'était plus arrivé depuis... la Formule 3000, en l'an 2000 ! Et je ne conserve que des bons souvenirs de ma seule saison dans cette catégorie, après mes débuts en Formule Open Nissan en 1999. Après, j'ai été propulsé en F1 avec Minardi puis Renault, donc je n'ai plus connu de combat vraiment équitable puisqu'en F1 c'est souvent la voiture qui fait la différence. A Indianapolis, j'ai pu constater que tout le monde disposait du même châssis et qu'entre les moteurs Honda et Chevy c'est assez proche. Le travail de l'écurie, la mise au point, l'expérience des ingénieurs : tout cela joue un rôle. Après, ce sera à moi de me monter opportuniste et mettant en application tout ce que j'ai appris depuis deux semaines.
Auteur racingbonning
Membre
#289 | Posté le: 27 Mai 2017 04:22
Alonso : "Pas l'intention d'être prudent..." (suite 2)

Par "Michael Delaney" , F1i

Quelles sont les consignes que te suggèrent l'équipe Andretti ?

Il n'y a pas vraiment de consigne dans cette course, il faut être dans le coup et se montrer patient. Rouler dans le bon groupe à l'avant et attendre que les choses se décantent car la victoire se joue généralement lors de l'ultime re-start après la dernière neutralisation. Quant à l'équipe, ce n'est pas à proprement parler Andretti mais McLaren-Andretti-Honda. Nous avons des techniciens de Woking avec nous et Zak a mobilisé son réseau américain pour que je puisse courir dans les meilleures conditions, tout en étant intégré dans la structure Andretti Autosport.

Quelle tactique comptes-tu adopter en course ?

Pour ma part, j'écoute les conseils naturellement mais je n'ai pas l'intention d'être prudent au début, cela n'a pas de sens de se laisser enfermer dans le peloton. Je dois accrocher le bon wagon, faire la course en tête si possible et anticiper la suite. Je devrai m'adapter à l'impression visuelle du speedway le dimanche, parce qu'il parait que c'est très différent quand les tribunes sont pleines de monde. Pour gagner, il faut réussir un sans-faute, y compris dans les pitstops et en stratégie en fonction des drapeaux jaunes. Il y a une part de chance aussi, mais peut-être me sourira-t-elle enfin ?
Auteur racingbonning
Membre
#290 | Posté le: 27 Mai 2017 04:29
racingbonning:
l'impression visuelle du speedway le dimanche, parce qu'il parait que c'est très différent quand les tribunes sont pleines de monde.

- pour l'avoir vécu en '94, et sur la grille de départ parmi les "gladiateurs", je vous assure que l'on ressent une émotion quasi mystique... et soudain : Linda VAUGHN !...
Auteur Bob C....
Membre
#291 | Posté le: 28 Mai 2017 02:48 | Edité par :Bob C....
racingbonning:
l'on ressent une émotion quasi mystique...

" Stupeur et tremblements " ....
Auteur tugdual
Membre
#292 | Posté le: 28 Mai 2017 21:38 | Edité par :tugdual
Honda est performant en IndyCar mais pas fiable comme en F1 le moteur d'Alonso a rendu l'âme aux 500 Miles d'Indianapolis.
Auteur racingbonning
Membre
#293 | Posté le: 29 Mai 2017 01:01
Alonso : "Un des meilleurs moments de ma carrière"
Par Grégory Demoen , F1i

- Fernando Alonso a décrit sa participation aux 500 Miles d'Indianapolis comme ayant été l'un des meilleurs moments de sa carrière de pilote.

L'Espagnol a été contraint à l'abandon au 179ème des 200 tours de course sur casse moteur alors qu'il avait encore toutes ses chances de s'imposer puisqu'il ne concédait que deux secondes au leader.

"C'est dommage, a-t-il confié à ESPN. Nous méritions de finir cette course, mais qui sait à quelle position nous aurions pu terminer."

"La course était bien sympa, je me suis vraiment éclaté. Je pense que j'évoluais à un bon niveau de performance. Nous étions dans le coup, nous avons même mené la course pendant plusieurs tours."

"C'était une très chouette surprise de venir ici pour ma première participation à Indy 500 et de me retrouver aux côtés des grands noms de cette discipline, sur le meilleur circuit ovale au monde, et d'être compétitif."

Alonso a laissé entendre qu'il pourrait participer à nouveau aux 500 Miles d'Indianapolis dans le futur.

"C'est naturellement encore beaucoup trop tôt pour me prononcer, la course vient à peine de s'achever", a-t-il commenté.

"Je pense que j'étais compétitif. Si je reviens, je reviendrai en terrain connu, ce sera plus facile pour moi la seconde fois que la première. Merci à l'IndyCar, merci à Indianapolis, merci aux fans. Ce fut l'un des meilleurs moments de toute ma carrière."

La 101ème édition des 500 Miles d'Indianapolis a été remportée par l'ancien pilote de Formule 1 Takuma Sato, qui avait terminé deuxième de l'épreuve en 2012.
Auteur Bob C....
Membre
#294 | Posté le: 30 Mai 2017 19:20 | Edité par :Bob C....
En tout cas belle prestation Fernando !

Pour ceux que ça intéresse, Sebastien le miraculé semble bien de remettre de ses blessures. Je suis un peu étonné du peu d'intérêt que les acteurs de ce Forum semblent porter à notre Vaillant Frenchie !
Auteur racingbonning
Membre
#295 | Posté le: 2 Juin 2017 12:27
Bob C....:
étonné du peu d'intérêt que les acteurs de ce Forum semblent porter à notre Vaillant Frenchie !

- en effet, et pour un pilote qui viens du Mans en plus, bizarre... étonnant et décevant...
Auteur racingbonning
Membre
#296 | Posté le: 2 Juin 2017 12:30
Mario Andretti a trouvé Fernando Alonso 'phénoménal'
Il le considère comme le meilleur pilote de F1

par Emmanuel Touzot , NEXTGEN-auto.com

- La performance de Fernando Alonso lors de l'Indy 500 n'est pas passée inaperçue, y compris dans la sphère de l'IndyCar où les pilotes et observateurs ont été impressionnés par l'Espagnol. C'est le cas de Mario Andretti, ancien champion de F1 et vainqueur de l'épreuve américaine, qui n'a trouvé qu'un mot pour décrire la course d'Alonso.

"Phénoménale" a-t-il tranché. "Je suis très, très impressionné mais pas surpris car il a montré sa détermination dès le début des essais. Il roulait dès que possible pour maximiser ses performances dans toutes les conditions possibles".

"Je pensais que beaucoup de choses lui arriveraient pendant la course et le pire, c'est que ça a été le cas et qu'il a su quoi faire. Je suis vraiment impressionné et c'est pour cela que je suis désolé pour lui qu'il ait été trahi par sa mécanique lors d'une journée qui aurait dû être fabuleuse. Sa fin de course aurait été très intéressante".

Mario Andretti considère qu'Alonso peut revenir la tête haute en F1 et s'autoproclamer meilleur pilote s'il le souhaite : " Je garantis que sa cote a encore augmenté. Il mérite ce respect, il a fait tout ce qu'il devait faire et même plus. On ne peut pas faire vraiment mieux, il n'y avait aucun perdant dans cette opération si ce n'est ce moteur !"

Alors qu'il va retourner se battre pour éviter le fond de grille en Formule 1 dès le week-end prochain au Canada, Alonso avait été conseillé par Andretti de s'engager une saison complète en IndyCar, mais l'Américain pense toutefois que la fin de saison sera moins compliquée pour Alonso.

"C'est difficile car la compétitivité est ce qui rend un pilote heureux, tout le reste n'est que pure frustration et l'on ne sait même pas sur qui s'épancher ! Je suis désolé pour lui car il est à son meilleur niveau et il perd du temps. McLaren ressent la même chose car c'est une équipe qui ne sait qu'être en haut des classements et qu'elle en paie le prix en même temps que lui. C'est pour cela qu'ils lui ont offert cette opportunité afin qu'il retrouve le sourire, et il l'avait jusqu'à la fin de la course !"

"Du côté de la F1, ça ne peut qu'aller mieux pour lui et il semble que le châssis soit bon. Du point de vue du moteur, cela va progresser, je suis certain qu'il sera dans les points avant la fin de saison" conclut Andretti.
Auteur racingbonning
Membre
#297 | Posté le: 8 Juin 2017 04:54
Alonso : "Ma priorité est le troisième titre de Champion du monde F1"

Par: Fabien Gaillard, Motorsport.com

- Fernando Alonso a expliqué que, malgré les difficultés qu'il rencontre en Formule 1 et son expérience réussie aux 500 Miles d'Indianapolis, sa priorité restait d'aller chercher une nouvelle couronne mondiale en discipline reine.

Après la parenthèse de l'Indy 500, durant laquelle il a fait forte impression en se qualifiant au cinquième rang et en passant une grande partie de la course dans le top 10 avant qu'un problème moteur ne le rattrape à une vingtaine de boucles du drapeau à damier, l'Espagnol va retrouver ce week-end le volant de la McLaren MCL32 pour le Grand Prix du Canada.

Si personne ne s'attend vraiment à ce que Montréal soit un circuit sur lequel les voitures de Woking vont briller, Fernando Alonso assure que la F1 reste sa priorité et qu'il a toujours en tête la possibilité de remporter une troisième couronne mondiale : "Ma première priorité est la Formule 1 et de gagner mon troisième Championnat du monde. Ma seconde priorité était d'apprécier l'expérience de l'Indy 500, et j'ai réussi à le faire", a-t-il déclaré au Daily Mail. "Je suis heureux, sauf concernant une chose. La seule chose qui manque est d'être compétitif. C'est tout ce que l'on peut demander en tant que pilote et c'est frustrant de ne pas avoir cela."

"J'ai lu que les gens sont tristes. Ils veulent me voir plus à l'avant, gagner plus. Mais quand je suis allé à Indy, il s'agissait d'un environnement totalement différent et les gens me respectaient beaucoup. Ils s'attendaient à ce que quelque chose se passe en piste."

Les choix de carrière du double Champion du monde après ses deux titres en 2005 et 2006 ont souvent été critiqués, alors même qu'il est passé à une poignée de points des titres 2007 (avec McLaren), 2010 et 2012 (avec Ferrari). Pour sa part, il affirme ne rien regretter et préfère mettre en avant ses statistiques.

"Je suis passé d'une équipe à l'autre [en F1] parce que, dans mon cœur, je pensais que c'était la bonne chose à faire. Et si on revient il y a 17 ou 18 ans, je voyageais dans le van de mon père pour des courses de karting en Italie. J'aurais pu travailler dans un supermarché chez moi à Oviedo. Et maintenant, je vais en Amérique et les gens me suivent partout."

"Je ne suis pas d'accord avec 'Quel dommage, Alonso aurait dû faire ça ou ça'. J'ai réussi 97 podiums et gagné deux titres. Je pense que tout va bien."
Auteur racingbonning
Membre
#298 | Posté le: 20 Oct 2017 10:58
Alonso ne disputera pas l'Indy 500 en 2018 mais...
Daytona et Le Mans sont sur sa liste !

par Emmanuel Touzot , NEXTGEN-auto.com

- McLaren et Fernando Alonso ont confirmé hier que leur histoire commune continuerait encore en 2018, alors que Renault viendra remplacer Honda dans la partie. L'Espagnol n'a pas voulu dévoiler de détails et contrairement à ce que l'équipe a annoncé, il assure que son contrat est pluriannuel.

"Je n'en parlerai pas précisément mais ce n'est pas un contrat d'un an" a précisé Alonso. "Il y a assez à faire l'an prochain pour remonter McLaren en haut de la grille et c'est la priorité pour l'instant. De mon côté, il n'y a aucune autre priorité que la Formule 1 pour l'instant mais je laisse une porte ouverte à d'autres séries. Je pense toujours qu'il faut gagner dans d'autres disciplines pour être un pilote plus complet".

Il en a profité pour annoncer qu'il ne disputerait pas les 500 miles d'Indianapolis en 2018, toujours dans le but de se concentrer sur la F1. Avec l'espoir de meilleurs résultats, il ne sera pas question de manquer une course.

"Avec le nouveau contrat pour l'an prochain, je peux confirmer que je ne serai pas à l'Indy 500 l'an prochain car le Grand Prix de Monaco se tient le même week-end et que la priorité sera de réussir en F1. Mais je peux aussi confirmer que je le disputerai dans le futur, en 2019 ou 2020 voire plus tard. C'est une course que je tiens à faire de nouveau".

"La Formule 1 est une discipline de plus en sport automobile. C'est une discipline fantastique et nous sommes tous fiers d'être pilotes de F1, car nous rêvons depuis notre plus jeune âge de le devenir. Mais il y a d'autres sports mécaniques qui sont aussi bons et aussi amusants qu'elle. C'était une grande découverte pour moi".

"Le résultat des courses en IndyCar est nettement plus imprévisible et c'est attirant pour les fans. En Formule 1, on connaît la grille le samedi, on peut écrire le résultat pour la course et se tromper d'un ou deux places, maximum. C'est le pire argument contre nous et j'espère que l'on pourra vite y remédier".

Le pilote espagnol a laissé entendre toutefois qu'il pourrait bien disputer les 24 heures de Daytona comme les rumeurs l'ont annoncé... en vue de se préparer pour Le Mans (avec Toyota ?)

"La Triple Couronne est la priorité après la Formule 1. Maintenant que mon contrat est réglé, je vais voir quelles sont les options. Si je veux préparer le Mans, il y a peut-être des possibilités comme Daytona. Si je peux faire Le Mans, je le ferai, quelle que soit la possibilité. Nous en discuterons avec McLaren, comme nous avons pu le faire cette année pour Indy."

Zak Brown, son patron, n'y est pas opposé. Cela doit certainement faire partie des libertés du nouveau contrat d'Alonso.

"S'il veut faire Daytona et que nous avons un baquet disponible pour lui, nous lui donnerons avec joie. Nous allons commencer à voir avec lui les possibilités de courir ailleurs."
Auteur racingbonning
Membre
#299 | Posté le: 5 Nov 2017 05:52
La prolongation d'Alonso chez McLaren, un défi à quitte ou double ?
Il mise tous ses espoirs sur le changement de motoriste

par Emmanuel Touzot , NEXTGEN-auto.com

- Fernando Alonso a finalement décidé de rester chez McLaren après plusieurs mois d'hésitation et la décision de son équipe de quitter Honda pour s'associer avec Renault. Les performances de la monoplace commencent à être intéressantes en cette fin de saison mais il y a de fortes chances qu'elles soient encore meilleures avec le bloc français qui, à défaut d'être un modèle de fiabilité, affiche des performances très solides.

C'est évidemment ce sur quoi a parié Alonso pour prendre sa décision, car il s'agit réellement d'un pari. Le dernier Grand Prix du Mexique a montré à quel point Renault a encore des étapes à franchir pour se mêler à la lutte face à Mercedes.

A Mexico, cinq des six monoplaces motorisées par le losange ont été touchées par des problèmes mécaniques. Mais pour voir le verre à moitié plein, c'est une monoplace à moteur Renault qui a dominé la course nettement, pour la deuxième fois lors des quatre dernières courses.

Si le pari d'Alonso réussit, ce qui implique aussi une réussite pour McLaren qui retrouverait enfin un rang digne de son nom et de son histoire, l'Espagnol aura tout gagné et pourrait alors envisager de faire progresser ses statistiques de victoires, pole positions, voire titres mondiaux.

Il ne faut pas oublier que sa dernière victoire remonte à 2013, lorsqu'il avait gagné devant son public, tandis que sa dernière pole position a été signée à Hockenheim en 2012. Quant à son dernier titre, il l'a remporté en 2006.

Tout le monde s'accorde à le dire, Fernando Alonso mériterait une fin de carrière meilleure que ce que lui a offert McLaren jusqu'ici, et il ne serait pas non plus scandaleux de le voir remporter une troisième couronne, soit-elle si tardive.

S'il y arrivait, il conclurait sa carrière de manière impressionnante en triomphant une dernière fois et bouclerait la boucle qu'il a entamée en 2007 en roulant pour l'équipe de Woking, lorsque ses querelles avec Hamilton avaient mené les deux hommes à manquer le titre pour un seul point.

C'est certainement ce qui pousse aujourd'hui l'Espagnol, qui vient de voir son ancien équipier remporter son quatrième titre, à rempiler pour au moins une saison de plus et voir ce dont McLaren et Renault sont capables ensemble.

S'il se retrouve à lutter pour le podium et pour la victoire, il est certain qu'il se relancera à la conquête des titres mondiaux. L'histoire serait d'autant plus belle que McLaren n'a pas remporté de titre pilote depuis 2008, avec Hamilton. Quant à la dernière couronne des constructeurs, elle date de 1998 !

Ces différents défis sont certainement ceux qui motivent Alonso à rester une saison de plus. Néanmoins, deux possibles entraves se placent sur son chemin.

La première est évidemment Stoffel Vandoorne, son équipier, qui devient de plus en plus encombrant en termes de performances et de régularité. Alonso a encore l'avantage mais depuis plusieurs courses, le Belge semble avoir éradiqué ses problèmes de compréhension de la monoplace et pourrait profiter, au moins autant qu'Alonso, de ce retour vers le podium et la victoire, et ainsi voler la vedette à son aîné.

Enfin, le principal risque pour Alonso réside dans la capacité de McLaren à s'adapter à son nouveau moteur. Si ce n'est pas le cas, l'équipe pourrait de nouveau se retrouver dans le ventre mou du peloton et Alonso, s'embarquer dans une nouvelle aventure longue et pénible.

Si c'était le cas, en imaginant le pire scénario dans lequel il se retrouverait à lutter pour un top 5 dans certaines circonstances, il est fort possible qu'il déciderait de ne même pas finir la saison 2018, tant la désillusion serait énorme.

Il s'est rapidement placé en faveur d'un changement de partenaire moteur et si celui-ci ne s'avérait pas fructueux, il est certain que la motivation du pilote serait émoussée, peut-être définitivement.
Auteur jpbfanclub
Membre
#300 | Posté le: 5 Nov 2017 16:44
Alonso : "Je veux être le meilleur pilote du monde"


En s'alignant au départ des 24 Heures de Daytona, Fernando Alonso veut continuer à explorer les possibilités offertes par le sport automobile au-delà du "petit monde de la Formule 1".

Après avoir participé aux 500 Miles d'Indianapolis en mai dernier, Fernando Alonso va se frotter à une nouvelle expérience en janvier prochain, en Endurance cette fois. La semaine passée, sa participation aux 24 Heures de Daytona avec l'équipe United Autosports de Zak Brown a été officialisée. Une occasion pour l'Espagnol d'aller démontrer son talent ailleurs qu'en F1.

"Je veux être le meilleur pilote du monde", lance-t-il avec aplomb. "Et pour le faire, il faut courir dans différentes disciplines, il faut gagner dans des voitures différentes, et il faut parfois aller en dehors de ce petit monde de la F1. Il est plus petit que les sports mécaniques, les sports mécaniques comptent plus que la F1. Mes projets en sport automobile sont bien plus grands que ce que tout le monde pense. Nous verrons."

"J'ai essayé ça depuis huit ou neuf ans maintenant, et je n'ai pas pu réussir avec chacun des patrons que j'ai eus avant. Désormais, je pense que Zak a compris que le sport automobile était plus grand que ce que nous pensions, et certaines des expériences que nous avons connues à l'Indy 500, une part de la valeur qu'a McLaren aux États-Unis maintenant, c'est une situation gagnant-gagnant pour tout le monde. Je suis heureux de cette approche."


Évoquant sa préparation pour Daytona, Fernando Alonso pense qu'il arrivera bien préparé grâce aux essais prévus début janvier à bord de la Ligier JS P217 sur le tracé floridien. Mais le double Champion du monde ne comptera pas uniquement là-dessus.

"J'essaierai de faire des tests en simulateur, comme toujours pour une nouvelle discipline, essayer de tester dans différentes conditions, la nuit, le jour, différentes choses que nous découvrirons là-bas", précise-t-il. "Il y a les essais début janvier avec toutes les voitures en piste. J'apprendrai probablement le circuit là-bas, j'apprendrai le trafic, les procédures d'arrêt au stand, les changements de pilotes, toutes ces choses-là. C'est comme ça."

"C'est la même préparation pour certains de mes coéquipiers, pour Lando [Norris], pour Paul Di Resta ; ils sont tous dans la même situation, donc nous essaierons de nous aider les uns les autres, et peu importe ce que nous apprenons, nous essaierons de le transmettre aux autres pilotes."

(c) - Basile Davoine
 Page Page 20 of 21:  ««  1  2  3  ...  15  16  17  18  19  20  21  »» 
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses / Pourquoi Alonso ? Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.