Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
18/6/2015 : Nouvelle opération de maintenance sur le site.
N'hésitez pas à nous signaler les problèmes éventuels.
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses /

Pourquoi Alonso ?

 Page Page 4 of 20:  ««  1  2  3  4  5  ...  16  17  18  19  20  »» 
Auteur racingbonning
Membre
#46 | Posté le: 26 Dec 2013 15:17
Alonso supérieur à Schumacher, selon le président de Ferrari

par Grégory Demoen

- Luca di Montezemolo, le président de Ferrari, estime que Fernando Alonso est un cran au-dessus de Michael Schumacher, qui a construit la majorité de son palmarès en Formule 1 avec la Scuderia.

"Fernando est un pilote performant", a déclaré di Montezemolo au cours d’un déjeuner avec la presse qui s’est tenu la semaine dernière à Fiorano.

"Il est toujours difficile de faire une comparaison avec le passé, car les courses sont très différentes. Mais si l’on prend la vitesse pure, l’intelligence de la course et la capacité à ne pas commettre la moindre erreur durant un Grand Prix, alors je dois dire que Fernando est le meilleur pilote avec lequel j’ai travaillé."

"Avec tout le respect que j’ai pour Michael, il a été fantastique à une autre époque, quand il était plus important d’attaquer et moins important de préserver les pneumatiques et de gérer parfaitement les arrêts aux stands. Ce sont deux époques différentes. Nous parlons de super-héros."
Auteur racingbonning
Membre
#47 | Posté le: 10 Fev 2014 17:18
Alonso : "Deux titres, ce n’est pas assez"

par Grégory Demoen, F1i

Fernando Alonso confie qu’il ne peut se contenter de ses deux titres mondiaux, obtenus en 2005 et 2006 avec Renault.

"Si vous me posez cette question dans dix ans, ma réponse serait différente, car avant de débuter en F1 je n’aurais jamais imaginé remporter deux championnats", indique le pilote espagnol à CNN.

"Mais si vous me posez cette question aujourd’hui, je suis toujours engagé en Formule 1, j’ai encore faim de victoires, faim de succès, et je vous réponds alors que deux titres ce n’est pas assez."

Depuis qu’il a rejoint la Scuderia Ferrari, Alonso a terminé à trois reprises vice-Champion du monde de Formule 1, derrière Sebastian Vettel, en 2010, 2012 et 2013.
Auteur racingbonning
Membre
#48 | Posté le: 10 Fev 2014 17:26 | Edité par :racingbonning
Fernando Alonso fait désormais équipe avec Kimi Räikkönen

Alors qu’il n’avait connu que Felipe Massa comme coéquipier lors de ses quatre premières saisons passées chez Ferrari, Fernando Alonso fait désormais équipe avec Kimi Räikkönen. Un duo qui fait rêver et qui pèse trois titres de Champion du Monde, mais qui inquiète aussi au sujet de la relation que pourrait entretenir les deux pilotes en fonction des évènements.
Comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises, Alonso a de nouveau joué la carte collective au sein de la Scuderia alors qu’il était interrogé une énième fois sur le sujet. Il a également reconnu que l’arrivée de Räikkönen allait sans aucun doute repousser ses limites et qu’il voyait cela comme un point très positif, à la fois pour lui et pour l’équipe italienne.

« Je pense qu’il est très talentueux. C’est donc d’abord une immense aide et une énorme motivation pour moi, et aussi pour l’équipe », a expliqué Alonso à CNN. « L’équipe sait qu’elle doit fournir une bonne voiture car Kimi fera de bons résultats, et moi-même je sais que je dois donner le meilleur. Si ce n’est pas le cas, je ne serai pas en mesure d’être devant Kimi. C’est donc une excellente nouvelle pour Ferrari. »

Source: www.toilef1.com par Basile Davoine
Auteur racingbonning
Membre
#49 | Posté le: 21 Fev 2014 10:47
"Bon pour la motivation"

par Grégory Demoen, F1i

Fernando Alonso se montre satisfait au terme de ses deux premières journées de roulage à Sakhir.

Le pilote espagnol a connu une séance particulièrement productive ce jeudi, parcourant 94 tours sans rencontrer de problème majeur.

"Nous commençons à avoir une meilleure compréhension de notre monoplace", nous a-t-il confié dans le paddock bahreïni.

"Chaque jour, nous franchissons une marche importante dans ce domaine. Il y a tellement de choses à découvrir… Je pense que cette nouvelle réglementation représente un sacré défi pour n’importe quelle équipe."

"Nous avons fait du bon boulot durant l’hiver. Je pense que nous avons parcouru une assez bonne distance jusqu’à présent. Par rapport à Jerez, je me suis directement senti plus à mon aise ici grâce au travail réalisé dans le simulateur, qui permet d’acquérir des automatismes. J’espère que nous allons donc pouvoir commencer à travailler sur la performance de la voiture, en particulier lors de la prochaine session d’essais, qui est cruciale."

"Nous avons pu parcourir 160 kilomètres en deux jours sans rencontrer de gros pépins, ce qui est bon pour la motivation de tout le monde et le résultat d'un travail de dingue abattu à Maranello durant l’hiver."
Auteur racingbonning
Membre
#50 | Posté le: 21 Fev 2014 10:55
Alonso pas inquiet par les équipes motorisées par Mercedes

par Grégory Demoen, F1i

Les équipes propulsées par un V6 turbo Mercedes ont dominé les deux premières journées d’essais cette semaine à Sakhir.

Fernando Alonso n’est toutefois pas inquiet. L'Espagnol est convaincu que le bloc Ferrari sera capable de rivaliser avec le propulseur allemand lorsque la saison débutera le 16 mars prochain en Australie.

"Toutes les équipes motorisées par Mercedes sont compétitives, cela ne fait aucun doute", nous a déclaré Alonso hier dans le paddock bahreïni.

"C’est le constat que nous pouvons tirer de ces six premières journées d’essais. Après, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que de tests. Nous ne connaissons pas les quantités d’essence embarquées, le niveau de dégradation des pneumatiques utilisés, etc. Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter."

"Je pense que tout le monde viendra plus ou moins à bout de ses problèmes avant l’Australie. Si je m’attends à ce que les équipes motorisées par Mercedes soient compétitives à Melbourne, je m’attends à ce qu’il en soit de même pour Red Bull et Ferrari. Cela nous promet une superbe compétition !
Auteur racingbonning
Membre
#51 | Posté le: 2 Mar 2014 04:54
Interview de Fernando Alonso : "Il nous manque encore un petit quelque chose"

par Grégory Demoen, envoyé spécial. F1i Magazine

Fernando Alonso s’est adressé aux médias, dont F1i, présents à Sakhir hier soir après avoir réalisé sa première simulation de course depuis le début des essais hivernaux. L’Espagnol, qui a connu un vendredi productif en accomplissant 122 tours du circuit bahreïni, estime que les deux dernières journées d’essais seront cruciales pour la Scuderia Ferrari afin d’arriver dans la meilleure position possible en Australie.

Comment s’est déroulée votre première simulation de course ?

"Elle fut correcte, même si elle aurait pu mieux se passer. Nous avons rencontré quelques soucis durant la simulation que nous avons essayé de compenser avec certains changements que nous pouvons faire sur le volant. D’un autre côté, nous avons effectué notre simulation d’une soixantaine de tours sans nous arrêter dans le garage et la voiture a tourné sans arrêt, ce fut donc une journée globalement positive."

"Elle aurait certes pu être meilleure, mais nous avons encore deux journées d’essais à notre disposition que nous devons utiliser à bon escient. Ce seront deux journées cruciales pour nous sur le plan de la performance car nous devons vraiment exploiter le potentiel de la voiture. Ce samedi avec Kimi Räikkönen et ce dimanche, nous devons connaître deux bonnes journées d’essais pour arriver en Australie à 100%, car je pense qu’il nous manque encore un petit quelque chose pour le moment."

Compte tenu de la limitation de la consommation en carburant, avez-vous dû adapter votre style de pilotage en conséquence ?

"Pas vraiment. Je ne peux bien évidemment pas entrer dans les détails avec la presse, mais d’un point de vue du pilotage, ce n’était pas vraiment différent de l’année dernière. Comme la saison précédente, nous avons dû faire attention aux pneumatiques dès le premier tour."

Vous avez parcouru 122 tours ce vendredi. Si vous étiez dans la position de certaines autres équipes, celles qui n’ont pas encore pu effectuer une simulation de course depuis le début des essais, seriez-vous inquiet ?

"C’est la même chose chaque hiver. Je pense qu’il n’y a pas beaucoup de personnes qui peuvent dire qu’elles sont prêtes pour Melbourne. Cela étant, je suis heureux de la position dans laquelle nous sommes. Je ne sais pas combien nous avons accompli de tours depuis le début des tests, mais nous serons l’une des équipes à avoir parcouru la plus grande distance et je suis l’un des pilotes à avoir le plus tourné cet hiver. Cela me confère un petit avantage pour le moment et j’espère que ça me permettra d’arriver en Australie en étant un peu mieux préparé."

Avez-vous une idée de la place qu’occupe Ferrari dans la hiérarchie ?

"Pas la moindre, et je suis curieux de voir quelle sera la hiérarchie en Australie. En essais, toutes les équipes sont sur des programmes différents, il est donc impossible d’essayer de se situer. Alors oui, nous sommes curieux car c’est vraiment difficile pour nous d’avoir une idée précise."
Auteur racingbonning
Membre
#52 | Posté le: 7 Mar 2014 23:12
Alonso : "Le concept de Grand Prix va changer"

par Grégory Demoen, F1i

Fernando Alonso estime que le concept même de Grand Prix va évoluer cette saison avec l’introduction du V6 turbo hybride, le nouveau propulseur qui se veut plus écologique que l’ancien V8.

"Les nouvelles règles sont très différentes de ce à quoi nous étions habitués jusqu’ici", commente le pilote espagnol sur le site officiel de la Scuderia Ferrari.

"Je pense que le concept même de ce que représente un Grand Prix va en réalité changer cette année : le samedi sera très différent du dimanche. En qualifications, vous serez capable d’extraire toute la quintessence de votre monoplace, utilisant toute la puissance du nouveau propulseur, afin d’obtenir le meilleur résultat possible."

"A l’inverse, en course, vous ne serez plus du tout proche du niveau de rapidité affiché en qualifications. L’an dernier, dans les derniers tours du Grand Prix, avec de nouveaux pneus, vous pouviez signer des chronos très rapides, alors que cette année, en fin de course, vous devrez avoir à l’esprit la quantité de carburant qu’il vous reste pour rallier l’arrivée. Vous devrez également tenir compte de l’état des batteries et des pneumatiques. Il faudra gérer au mieux ces différents paramètres. Avec ces nouvelles stratégies de course, les pilotes pourraient être dans l’incapacité de piloter pied au plancher du début jusqu’à la fin du Grand Prix."

Et Alonso de conclure : "Nous, les pilotes, nous y habituerons vite, et j’espère que ces règles ne seront pas immédiatement remplacées par d’autres mais qu’elles sont là pour quelques années. Sinon, les spectateurs pourraient perdre confiance en cette nouvelle Formule 1, qui devient très complexe pour ceux qui la regardent."
Auteur racingbonning
Membre
#53 | Posté le: 8 Mar 2014 20:31
Vettel : "Alonso est l’un des meilleurs pilotes de l’histoire de la F1"

par Grégory Demoen, F1i

Dans une interview accordée au magazine allemand Auto Bild, Sebastian Vettel ne tarit pas d’éloges sur celui qui fut son adversaire le plus coriace au cours des quatre dernières saisons, Fernando Alonso.

"C’est l’un des meilleurs pilotes qui évoluent actuellement dans notre sport, estime Vettel, et tout bonnement l’un des meilleurs pilotes de l’histoire de la Formule 1."

"Je m’attends à ce qu’il soit de nouveau un adversaire redoutable cette année parce qu’il appartient à la catégorie des pilotes qui se donnent toujours à 100%, même au volant d’une voiture qui n’est pas parfaite."
Auteur racingbonning
Membre
#54 | Posté le: 14 Mar 2014 22:14
Fernando Alonso part du bon pied à Melbourne

Fernando Alonso a été le plus rapide derrière les Mercedes à Melbourne.

- Fernando Alonso a réalisé une première journée d'essais prometteuse à Melbourne en se montrant le plus proche derrière les Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg.
Fernando Alonso a vécu une première journée d'essais productive à Albert Park en bouclant 48 tours de piste sans rencontrer de problèmes particuliers sur sa F14 T avec laquelle il a signé le meilleur chrono de la matinée (1'31''840) avant de terminer la journée au troisième rang à une demi-seconde de la Mercedes de Lewis Hamilton.

« Il y a toujours un peu plus de pression le premier vendredi de la saison. C'est le début d'un nouveau Championnat et il y a toujours de l'impatience pour voir comment les choses sur lesquelles nous avons travaillé durant l'hiver fonctionnent », a commenté le double champion du monde. « Cette journée a été positive pour nous et, même si nous étions un peu nerveux en raison de la complexité du nouveau règlement technique, tout a bien fonctionné. L'équipe a fait un travail superbe et nous n'avons eu aucun problème. La piste a progressé entre les deux séances : il y avait plus d'adhérence par rapport à ce matin et également davantage de vent. L'utilisation des pneus tendres a certainement aidé à faire tomber les temps, mais il est impossible d'avoir une idée claire de notre niveau de compétitivité. Nous allons devoir attendre que tout le monde roule dans les mêmes conditions. »


Jacques-Armand Dupuis
Auteur racingbonning
Membre
#55 | Posté le: 15 Mar 2014 21:44
Alonso : "Personne n’est sûr de rallier l’arrivée"

par Grégory Demoen, F1i

- Fernando Alonso pense pouvoir monter sur le podium du Grand Prix d’Australie, après avoir réalisé le cinquième temps des qualifications.

L’Espagnol, qui ne cache pas que Ferrari se situe actuellement derrière Mercedes en termes de performances, estime qu’aucun pilote n’est certain de rallier l’arrivée demain après-midi à Melbourne.

"Nous sommes derrière Mercedes en termes de compétitivité, a déclaré Alonso aux médias présents dans le paddock australien. Nous devons améliorer la vitesse de notre voiture de manière générale, la traction, la vitesse de pointe, nous sommes un peu moins performants en vitesse pure que les autres sur ce circuit."

"Cela étant, je pense qu’un podium est à notre portée dimanche. En occupant la cinquième place, nous avons juste à gagner deux positions. C’est un petit plus facile que si vous partez de plus loin sur la grille de départ, mais vous ne pouvez pas prendre pour acquis de terminer la course."

"Cette année, vous devez reconnaître que la priorité est de rallier l’arrivée. Peut-être que c’est un peu pessimiste ou un peu étrange, mais je suis sûr que tous les pilotes, même celui en pole position, ne peuvent pas être sûrs à 100% qu’ils termineront ce Grand Prix."
Auteur racingbonning
Membre
#56 | Posté le: 16 Mar 2014 22:01
Alonso voulait un podium

par Martin Businaro, F1i

- Cinquième au départ, Fernando Alonso a franchi la ligne d’arrivée au cinquième rang. Pas de quoi pavoiser dans la Scuderia.

L’Espagnol a effectué une course sage sans le moindre accroc, mais est conscient que sa Ferrari a des lacunes en performance pure.

Alonso a concédé au terme de 57 tours un gouffre de 35 secondes sur Nico Rosberg, vainqueur du Grand Prix d’Australie. Il espérait clairement mieux qu’un simple Top 5.

"J’aurais aimé commencer la saison par un podium, regrette-t-il. Mais amener les deux F14 T à l’arrivée est le principal, ce qui va apporter de la confiance au sein de l’équipe, surtout au niveau de la fiabilité qui est cruciale cette année. Cependant, concéder 35 secondes sur le leader est énorme ! Nous devons réduire cet écart au plus vite et nous allons travailler là-dessus dans les prochains jours."

"Notre équipe est géniale et j’ai une confiance totale en elle, insiste-t-il. Tout le monde a fait du beau travail aujourd’hui. Nous continuons d’en apprendre plus sur ces nouvelles F1 et ces courses si difficiles et étranges. Mais nous ne sommes qu’au premier Grand Prix. Nous devons nous concentrer sur la Malaisie et nous améliorer."
Auteur racingbonning
Membre
#57 | Posté le: 28 Mar 2014 09:54
Jacques Villeneuve voit Alonso essayer de ''détruire'' Räikkönen

Par Auto123.com, D'après GMM

- Fernando Alonso travaille fort pour « détruire » psychologiquement son nouveau coéquipier, Kimi Räikkönen.

C'est le point de vue du champion du monde de F1 1997, Jacques Villeneuve, qui admet que ses prédictions de guerre ouverte entre les deux pilotes ne se sont pas encore avérées.

Cependant la guerre psychologie a démarré, selon le pilote québécois.

« Le plan de Fernando est évident, il veut battre Kimi à tous prix. Durant les essais, il était calme, mais Fernando a montré son vrai potentiel à Melbourne », explique Jacques Villeneuve.

Le Finlandais a lutté avec le comportement de sa Ferrari tout au long du week-end à Melbourne, tandis que l'Espagnol le battait confortablement en qualifications et en course.

« Au cours des trois premières courses, Fernando essaie de détruire Kimi psychologiquement afin de rallier l'équipe autour de lui », d'avancer Villeneuve.

Cependant le Canadien parie que Kimi Räikkönen va répliquer.

« Kimi n'est pas 'iceman'. Il a créé cette image pour s'isoler, mais comme chaque pilote, il n'aime pas les mauvais résultats. Les fans de Kimi ne doivent pas s'inquiéter, il avait également des problèmes de tenue de route en 2007, mais il est tout de même devenu champion du monde », insiste le nouveau pilote de rallycross.

« Je pense que les changements de règlementations vont jouer en sa faveur. Alonso sera plus rapide en qualifications, mais ce n'est plus si important cette année », d'ajouter Jacques Villeneuve dans Sport Bild.
Auteur racingbonning
Membre
#58 | Posté le: 28 Mar 2014 10:04
racingbonning:
Jacques Villeneuve voit Alonso essayer de ''détruire'' Räikkönen

racingbonning:
Cependant le Canadien parie que Kimi Räikkönen va répliquer.

- conclusion, cette bagarre sera passionnante, épique, édifiante... FORZA Ferrari !...
Auteur racingbonning
Membre
#59 | Posté le: 28 Mar 2014 17:56
Alonso et Massa demandent aux fans d’être patients

par Grégory Demoen, envoyé spécial, F1i

- Fernando Alonso et Felipe Massa ont appelé les supporters de Formule 1 à attendre jusqu’à la mi-saison avant de juger le nouveau règlement, qui fait débat parmi les fans et même les pilotes.

"Je ne suis pas vraiment à l’aise pour en parler, car si je dis que j’aime cette nouvelle F1, je vais être critiqué parce que ce n’est plus vraiment de la Formule 1 pour les fans", a déclaré Alonso aux médias présents à Sepang.

"Et si je dis que je n’aime pas cette Formule 1, les fans vont également me critiquer parce que je ne l’aime seulement que lorsque je gagne. Sincèrement, je pense que nous devons attendre de voir comment les courses vont évoluer, ce que cela va donner en termes de spectacle et comment les gens vont réagir à cette nouvelle F1."

"Nous avons besoin d’un peu plus de temps pour comprendre la déception des fans suite au Grand Prix d’Australie, car la course ne s’est probablement pas passée comme nous le pensions. Il y a eu 15 voitures qui ont rallié l’arrivée et très peu de dépassements… peut-être que ce n’était pas ce que nous attendions de ce Grand Prix. Nous devons donc faire preuve de patience, peut-être que nous allons avoir une course fantastique ici et pas mal d’action."

Un avis partagé par son ancien équipier de chez Ferrari, Felipe Massa. Le pilote brésilien a eu l’opportunité de suivre la quasi-totalité du Grand Prix d’Australie depuis un écran de télévision, après avoir abandonné dès le premier virage.

"Je ne souhaite pas me prononcer pour le moment, je pense qu’il faut attendre la mi-saison avant de se faire une opinion, car il s’agit d’un important changement de réglementation par rapport à l’an dernier, nous a-t-il déclaré dans le paddock malais. Je reconnais que la course de Melbourne n’était pas géniale à regarder, mais je suis certain que les choses vont s’améliorer."
Auteur racingbonning
Membre
#60 | Posté le: 29 Mar 2014 01:27
Alonso contredit le patron de Red Bull

par Grégory Demoen, envoyé spécial, F1i

- Fernando Alonso ne pense pas que le débitmètre dictera le championnat cette saison, ce qui n’est pas l’avis de Christian Horner, le team principal de Red Bull.

"Nous devons trouver un meilleur moyen de contrôler le débit instantané, déclarait Horner à Autosport en début de semaine, en particulier quand les marges sont si faibles et ont une telle importance sur la performance."

"Votre compétitivité sera déterminée par le calibrage de votre capteur, et ce n’est vraiment pas équitable. Les équipes finiront pas acheter des centaines de capteurs, et certaines l’ont déjà fait, pour essayer de trouver les meilleurs."

La marge d’erreur des débitmètres de la FIA est de +/- 0.25%. Avoir un débit instantané qui se situerait 0,5% au-dessus des 100 kg par heure maximum autorisés permettrait de gagner environ un dixième au tour sur l’ensemble d’un Grand Prix.

Alonso souhaite toutefois dédramatiser la situation, estimant que Red Bull, qui a vu Daniel Ricciardo perdre sa deuxième place en Australie, en fait trop.

"Je ne suis pas un expert, il ne revient donc pas à moi de m’exprimer sur le sujet, mais je ne suis pas inquiet : les débitmètres ne dicteront pas les courses, vous verrez", a-t-il indiqué aux médias présents à Sepang.
 Page Page 4 of 20:  ««  1  2  3  4  5  ...  16  17  18  19  20  »» 
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses / Pourquoi Alonso ? Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.