Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
18/6/2015 : Nouvelle opération de maintenance sur le site.
N'hésitez pas à nous signaler les problèmes éventuels.
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses /

Michael Schumacher

 Page Page 3 of 26:  ««  1  2  3  4  5  ...  22  23  24  25  26  »» 
Auteur wims
Membre
#31 | Posté le: 7 Jan 2014 13:31
L'épouse de Michael Schumacher a appelé les médias à quitter l'hôpital dans et autour de Grenoble.
Corinna Schumacher veut médecins et la famille sont laissés seuls. '' Il est important que les médecins de l'hôpital seule fin. Ils devraient être capables de faire tout le reste,'' leur travail en fonction de l'épouse du septuple champion du monde de Formule 1.
'' S'il vous plaît faites-vous confiance aux certificats émis par l'hôpital et laisse la clinique. S'il vous plaît laissez notre famille seule.''
Auteur jpbfanclub
Membre
#32 | Posté le: 7 Jan 2014 16:22
Les médecins de Michael Schumacher ont fait savoir, par voie de communiqué, que son état était considéré "stable" mais qu'il restait "critique."

Schumacher a passé huit nuits dans le coma depuis son admission en urgence au Centre hospitalier universitaire de Grenoble, après son accident de ski survenu le 29 décembre.

Après que son attachée de presse Sabine Kehm ait demandé samedi à la presse de ne pas broder sur son état de santé, le CHU de Grenoble a fait savoir qu'il n'y a pas de nouveau bulletin prévu.

"L'état clinique de Michael Schumacher est considéré comme stable et il est surveillé de manière constante. Cependant, l'équipe médicale souligne qu'elle considère toujours l'état de Michael comme critique", a-t-on indiqué au sujet du septuple champion du monde.

"L'intimité du patient exige que nous ne détaillions pas son traitement et c'est pour cela que nous n'envisageons pas de nouvelles conférences de presse, ni de diffuser de communiqués de presse écrits, dans l'immédiat."

L'épouse de Michael Schumacher, Corinna, a demandé aux médias de quitter le CHU de Grenoble où son mari est soigné depuis un grave accident de ski.

Suite à son traumatisme crânien, Schumacher a maintenant passé neuf nuits dans le coma. L'hôpital a déclaré que l'état du septuple champion demeure stable mais critique ; l'établissement ne souhaite plus faire de communiqué sur son état de santé.

Corinna a ajouté : "S'il vous plaît, soutenez-nous dans notre combat commun avec Michael. Il est important pour moi que vous laissiez travailler les médecins et le personnel hospitalier, que vous fassiez confiance à leurs communiqués et quittiez l'hôpital. S'il vous plaît, laissez notre famille en paix." ....

© - ESPN Sports
Auteur jpbfanclub
Membre
#33 | Posté le: 7 Jan 2014 16:24
Auteur jpbfanclub
Membre
#34 | Posté le: 7 Jan 2014 16:25
Un rassemblement de soutien à Michael Schumacher, qui reste dans un état critique au CHU de Grenoble neuf jours après son accident de ski à Méribel, sera organisé sur le circuit de Spa-Francorchamps le 26 janvier entre 14 et 17 heures.

Les organisateurs de ce rassemblement, qui est soutenu par les responsables du Toboggan des Ardennes, souhaitent "couvrir un tour complet du circuit de fans afin d’envoyer une énergie positive" au septuple Champion du monde de Formule 1 ....

(c) - Grégory Demoen
Auteur jpbfanclub
Membre
#35 | Posté le: 7 Jan 2014 16:29
Auteur jpbfanclub
Membre
#36 | Posté le: 7 Jan 2014 16:30
Michael Schumacher se bat toujours contre la mort dans un hôpital de Grenoble (France) et pendant ce temps, les mots d’encouragement et de sympathie affluent dans les médias du monde entier.

Aujourd’hui, c’est son ancien adversaire Mika Hakkinen qui commente cette terrible épreuve qui n’est pas sans lui rappeler celle qu’il a vécue il y a près de 20 ans en Australie.

“J’étais sous le choc et j’ai envoyé un email à Corinna Schumacher et à sa famille pour leur faire savoir que je me sentais très proche d’eux devant cette terrible situation,” confie Mika Hakkinen au Bild. “La seule chose qui est importante, c’est la famille de Michael. Ils ont besoin de sérénité et de force pour mener cette bataille difficile.”

Mika Hakkinen sait à quel point la famille de Michael Schumacher est ébranlée par cet accident de ski puisqu’il a fait vivre à sa propre famille les mêmes angoisses après son accident à Adélaïde en 1995 à la suite duquel il avait été plongé dans le coma plusieurs jours.

“C’est la pire chose qui puisse vous arriver dans la vie, c’est dans ces moments-là qu’on réalise que tout est si fragile. Il faut faire confiance et croire ce que les médecins vous disent en espérant que tout se passera bien, mais en vérité, on ne sait jamais quelle sera la situation le lendemain. On ne peut rien faire et c’est une horreur, mais Michael est un battant et il ne baissera jamais les bras avant d’avoir gagné cette bataille,” ajoute le double champion du monde finlandais ....

(c) - Didier Thys
Auteur jpbfanclub
Membre
#37 | Posté le: 7 Jan 2014 16:31
Auteur jpbfanclub
Membre
#38 | Posté le: 9 Jan 2014 01:43
Le procureur d'Albertville en Savoie, Patrick Quincy a tenu ce matin une conférence de presse sur l'état de l'enquête sur l'accident de Michael Schumacher.

Le procureur a débuté ses propos en rappelant que la famille du septuple champion du monde de F1 appelle au respect des échanges entre les amis et les proches. Patrick Quincy explique que l'enquête sur les circonstances de l'accident de ski dont a été victime Schumacher avance bien. Premièrement, les auditions des pisteurs, de l'exploitant de la station, du loueur de matériel sont quasiment terminées. La reconnaissance des lieux a été effectuée ainsi que l'expertise du matériel qui équipait l'ancien pilote Ferrari.

Le fameux film de la caméra que portait M. Schumacher a également été analysé, mais reste encore dans les mains des enquêteurs pour une expertise "image par image" selon les termes du procureur d'Albertville. Concernant un autre film dont a fait état le journal allemand Der Spiegel, aucun élément n'est parvenu au parquet ou aux enquêteurs.

Sur les circonstances de la chute de l'Allemand, Schumi skiait sur "le bord gauche d'une piste rouge balisée avant de passer délibérément hors des limites. Il descend à 3 à 6m de distance de la piste lorsque il heurte un rocher qui affleure avec ses skis. Il fait alors une chute sur une distance de 3,5m et frappe un rocher, situé à 8m de la piste balisée." explique le procureur. Le film de sa caméra doit être étudié encore plus en profondeur pour préciser au mieux les conditions de la chute. Les enquêteurs tiennent à préciser que la vidéo ne démontre pas que Schumacher était parti aider une personne comme cela avait été annoncé.

La vitesse est pour l'instant difficile à évaluer et "n'est pas un élément particulièrement important" pour le procureur. Pour le Commandant Bozon, membre du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Haute-Savoie, "M. Schumacher est un excellent skieur qui godillait sur un terrain peu pentu, sans volonté de réduire la vitesse. Il effectuait une petite ondulation face à la pente. C'est une allure normale sur ce terrain pour un skieur confirmé."

La question de la sécurisation des pistes a été évoquée. "Les normes françaises en vigueur ont été respectées" selon le procureur. La notion de "piste de fait" (c'est à dire utilisée comme telle par les skieurs) doit être encore examinée, mais la station de Méribel n'est pas mise en cause.

Pour finir, le matériel est encore sous expertise à l'ENSA (Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme) de Chamonix, mais n'est pas à mettre en cause. "Les skis étaient en parfait état. explique le Commandant Bozon. "On a relévé des traces qui corroborent les constatations", à savoir des semelles endommagées par un choc sur un rocher.

Le procureur d'Albertville n'a pas été saisi d'une plainte pour le moment et ne se prononce pas sur de potentielles poursuites pénales. L'état de santé du champion allemand n'a pas été évoqué lors de cette conférence de presse ....

(c) - Pierre Tassel
Auteur jpbfanclub
Membre
#39 | Posté le: 9 Jan 2014 01:45
Auteur jpbfanclub
Membre
#40 | Posté le: 9 Jan 2014 01:46
Patrick Quincy, le procureur d'Albertville, est revenu sur l'enquête en cours au sujet de l'accident de ski de Michael Schumacher.

Toujours plongé dans un coma artificiel, des éléments de réponses ont été apportés au sujet de la chute du septuple championdu monde, survenue le 29 décembre 2013.

"L'enquête sur l'accident de Michael Schumacher avance bien", a révélé le procureur d'Albertville devant une centaine de journalistes présents lors de la conférence de presse. Quincy a précisé que les enquêteurs disposent d'une vidéo longue de deux minutes, obtenue grâce à la caméra que Schumacher portait sur son casque. La presse allemande rapportait l'existence d'une vidéo réalisée par un touriste qui aurait capté la scène par hasard, mais les gendarmes disent n'avoir rien reçu de la sorte.

"Il est difficile d'évaluer la vitesse à laquelle Schumacher se déplaçait", a-t-il ajouté. "Cependant, MSC skiait à une allure tout à fait normale sur ce type de terrain pour un skieur confirmé. Mais la vitesse n'est pas un élément particulièrement important pour nous."

"Il a heurté une pierre située à huit mètres du bord de la piste et a chuté de trois mètres cinquante en avant", a poursuivi la gendarmerie de Haute-Savoie. "Les skis ne sont pas la cause de l'accident."

Concernant les normes de balisage autour de la piste, "elles ont été respectées par la station (de Méribel). Nous aurons connaissance de l'expertise d'ici quelques jours", a conclu Patrick Quincy ....

© - ESPN Sports
Auteur jpbfanclub
Membre
#41 | Posté le: 9 Jan 2014 01:47
Le lieu de l'accident de Michael Schumacher à Méribel

Auteur jpbfanclub
Membre
#42 | Posté le: 9 Jan 2014 01:51
Dans l'affaire Michael Schumacher, il est urgent d’attendre avant d’identifier la cause de l’accident. C'est le parquet d’Albertville qui le dit dans la conférence de presse qu'il a tenu et qui a jeté quelques lumières sur les circonstances de l’accident de Michael Schumacher.

Passablement las et très prudent sur les éléments qu’il pouvait délivrer aux médias, le procureur de la république d’Albertville Patrick Quincy a fait un point sur l’état de l’enquête concernant les circonstances de l’accident de Michael Schumacher, le premier du genre, mercredi matin. Entouré de plusieurs gendarmes ayant effectué les premières investigations, il a notamment indiqué qu'il était "difficile d'évaluer la vitesse" de l'Allemand. Mais il a affirmé que les skis étaient hors de cause et que les normes de balisage des pistes étaient respectées. Le rocher ayant blessé Michael Schumacher se trouvant à huit mètres de la piste, il a clairement dit que l'ancien pilote de F1 se savait hors piste. Le magistrat, en outre, a indiqué qu'il n'avait pas d'élément lui permettant de penser que Schumacher venait secourir quelqu'un. Voici les quelques phrases-clefs de cette intervention.

** "Le rocher qu'il a heurté au niveau de la tête était à huit mètres de la piste."

Première phrase de la conférence de presse montrant que Michael Schumacher était hors piste, sans ambiguïté possible.

** "Les skis ne sont pas à l'origine de l'accident. Ils étaient quasiment neufs, en parfait état. On voit qu'il a gratté une surface rocheuse".

Le commandant Bozon met le matériel hors de cause et confirme les récits des événements tels qu’ils ont été donnés dans les médias.

** "Je n'envisage pas de répondre à cette question à ce moment de l'enquête."

Michael Schumacher a-t-il commis une imprudence? Le procureur refuse de le dire explicitement avant la clôture de l’enquête. Mais, nous le verrons plus loin, il a quand même mis les journalistes sur cette piste.

** "Nous allons étudier ce film avec des personnes qualifiées. Mais la vitesse n'est pas un élément particulièrement important."

Deux informations qui sont régulièrement revenues dans la bouche de Patrick Quincy. 1/ L’analyse du film ne permet de déterminer la vitesse de Michael Schumacher. 2/ Cet élément n’est pas décisif dans la mission qui a été assignée au parquet, consistant à établir d’éventuelles responsabilités.

** "L'exploitation de la vitesse montre une allure normale pour un skieur confirmé".

Prononcée par un gendarme, cette phrase précise la précédente et nuance quelque peu la thèse de l’imprudence due à la vitesse excessive. La gendarmerie instruit une cinquantaine de dossiers de ce type par an et a l’habitude de se prononcer sur ces sujets.

** "On ne voit pas ça dans la vidéo. Le champ de vision est limité. Nous avons deux minutes de film durant lesquels il ne secourt personne. Mais cela ne représente peut-être pas la descente complète."

"Ça", c’est l’information selon laquelle l’ex-champion de F1 venait secourir quelqu’un. Les médias allemands ont diffusé, peu après l’accident, une version selon laquelle Schumacher allait secourir la fille d’un ami. On ne voit pas cette scène sur les images captées par la GoPro de l’Allemand. Les enquêteurs affirment en plus qu’ils ne disposent pas des images évoquées par Der Spiegel d’un touriste qui, en filmant sa compagne, aurait eu Schumacher dans son champ. La police française ne possède qu’un enregistrement : celui de la GoPro de Schumacher.

** "Il peut y avoir des responsabilités. Mais il est encore trop tôt pour répondre. S'il y a des poursuites, c'est sur la base d'une faute et d'imprudence qui pourrait être reproché à l'exploitant. Nous n'en sommes pas là."

Par définition, puisque l’enquête vise à établir des responsabilités et éventuellement à entamer des poursuites.

** "Je suis amené à considérer qu'il est allé délibérément dans cette zone."

Si responsabilité il y a, c’est celle de Schumacher ? Si le procureur a laissé entendre quelque chose mercredi, c’est plutôt cette hypothèse.

** "Dès l'instant où l'on sort du balisage (...), on est conscient."

Même idée que la phrase précédente, énoncée par le commandant Bozon ....

(c) - Cédric ROUQUETTE
Auteur jpbfanclub
Membre
#43 | Posté le: 9 Jan 2014 01:53
Auteur Thierry
Membre
#44 | Posté le: 9 Jan 2014 01:57 | Edité par :Thierry
coucou

ya deux points que je trouve quand même choquant, et que l'on voit bien sur la photo ci-dessus :
- c'est que l'on qualifie de hors piste cet endroit entre deux pistes.
Pour moi, hors piste est vraiment très loin des pistes et dans des endroits déserts.
Là, on est bel et bien dans la station
(en plus, on ne voit même pas de piquets comme cela a été mentionné)
et ils auraient pu fermer cet espace si ils le considèrent comme du hors piste
- surtout quand on voit le cinéma que font les juristes pour déterminer des "responsabilités" alors qu'un homme se bat pour sa survie
Auteur jpbfanclub
Membre
#45 | Posté le: 10 Jan 2014 18:15
Dans un entretien accordé au magazine allemand Auto Motor und Sport, l’ancien pilote de F1 Gerhard Berger revient sur le grave accident de ski dont a été victime Michael Schumacher à Méribel.

"C’est le destin et rien d’autre, commente Berger, vainqueur de dix Grands Prix durant sa carrière. Je le sais d’expérience personnelle. J’ai eu un accident de voiture et j’avais eu la chance inouïe que deux médecins se trouvaient dans la voiture qui me suivait."

"Ils se trouvaient par le plus grand des hasards sur cette route parce qu’ils cherchaient un endroit où aller manger. Et ils avaient dans leur voiture tout le matériel médical nécessaire pour apporter les premiers soins. Ils m’ont sauvé ma vie."

"C’est le destin, il y a des choses que vous ne pouvez pas influencer. N’importe qui pourrait tomber la tête la première sur une pierre en chutant à ski. Michael ne prenait pas des risques inconsidérés, il skiait en famille. Son accident pourrait arriver à n’importe qui." ....

(c) - Grégory Demoen
 Page Page 3 of 26:  ««  1  2  3  4  5  ...  22  23  24  25  26  »» 
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses / Michael Schumacher Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.