Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
18/6/2015 : Nouvelle opération de maintenance sur le site.
N'hésitez pas à nous signaler les problèmes éventuels.
Les voitures www.michelvaillant.com Forum / Les voitures /

Les GT et Supercars de rêve

 Page Page 11 of 13:  ««  1  2  3  ...  7  8  9  10  11  12  13  »» 
Auteur jpbfanclub
Membre
#151 | Posté le: 18 Fev 2016 18:45
WCC Shelby Mustang





En 2006, lors du salon dédié au tuning aux Etats-Unis, le fameux SEMA Show de Las Vegas, le constructeur « Shelby Automobiles Inc », du nom de Carroll Shelby cet ex-pilote émérite et géniteur de la mythique « Cobra », s'est associé à la firme de Los Angeles, « West Coast Customs » dirigée par Ryan Friedlinghaus pour présenter une nouvelle muscle-car de dernière génération vraiment insolite . Le directeur général de WCC s'est dit honoré d'avoir été choisi pour une telle création et de travailler avec une icône américaine, comme Carroll Shelby ....





Pour ce projet inédit, c'est une préparation des plus impressionnante car il s'agissait de transformer une Mustang GT de 2006 en Mustang Shelby . Résultat, une Mustang préparée hors du commun, l'une des Mustang modernes les plus rares et aussi l'une des plus chères . On peu dire aussi que c'est la Mustang de série au look le plus extravagant et le plus agressif qui soit. Cette WCC Shelby Mustang est donc le résultat du partenariat improbable entre les légendaires ateliers de Caroll Shelby et l'un des plus réputés ateliers de Custom de la nouvelle génération, WCC (West Coast Customs), il s'agit donc d'une Mustang GT 2006 de série prise sur la chaîne et entièrement préparée et transformée . Au niveau esthétique, difficile de na pas être immédiatement impressionné par la force et la brutalité qui se dégage de cette Shelby WCC, les lignes sont très agressives et soulignées par une magnifique teinte bleue conçue spécialement pour cette Mustang, les bandes Racing, quoique discrètes, n'ont pas été oubliées, il s'agit bien d'une Shelby ....





Pour cette WCC Shelby Mustang, se sont les ateliers Shelby qui se sont occupés de la mécanique et du châssis . Les ingénieurs ont choisi le gros V8 281 ci Ford et lui ont greffé, et c'est pas très commun, un gros turbo Vortech qui offre une puissance de 458 chevaux grâce notamment à l'ordinateur doté d'une nouvelle cartographie . Cette Mustang possède également des jantes Asanti en 22 pouces chaussées de pneus Pirelli P-Zero, le tout garantissant au déjà très bon châssis un comportement sain et équilibré ainsi qu'une excellente tenue de route . Pour ce qui est du freinage de la voiture, les techniciens ont opté pour des gros étriers mordant des disques de 14 pouces de diamètre de chez Brembo . Quant aux suspensions, elles ont été confiées a des combinés ressorts-amortisseurs entièrement réglables de Eibach . Rien que du très sérieux et de l'éprouvé, ils n'ont pris aucun risque et en plus ils ont pensé à certains détails qui donnent le frisson comme la mélodie du V8 turbo compressée qui est distillée par une ligne d'échappement inédite Gibson ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2010/11/19/WCC-Shelby-Mustang-2006
Auteur jpbfanclub
Membre
#152 | Posté le: 22 Fev 2016 18:20
Wiesmann GT MF5





« Wiesmann » est un petit constructeur artisanal allemand de GT de haut vol . Fondée en 1988 par les frères Martin et Friedhelm, la firme avait pour seule ambition de créer sa propre voiture de sport . Vingt ans plus tard, grâce à un design néo-rétro indémodable, à une fiabilité à toute épreuve et à des performances au dessus de la moyenne, le succès est au rendez-vous avec une production de plus de 1000 exemplaires assez enviable dans ce créneau plutôt réservé habituellement à des marques beaucoup plus prestigieuses . Actuellement, la gamme se décline en deux modèles, le coupé et le roadster équipés de trois motorisations 6, 8 ou 10 cylindres ....





Côté design, la Wiesmann GT MF5 propose un style néo-rétro inimitable et indémodable avec ses galbes atypiques . Le look ravageur débute par les ailes et s'étend jusqu'au hayon arrière . Le pare brise assez vertical participe lui aussi à l'équilibre et à la beauté de l'ensemble qui laisse sans voix . Pour ce qui est du châssis, les ingénieurs germaniques ont conçu un ensemble monocoque en aluminium soudé très robuste et léger qui rend la voiture à la fois agile et sure . Bien qu'ayant grossi de 100 kg malgré des panneaux en fibres de verre renforcées de matériaux composites, le poids total de la superbe Wiesmann GT MF5 est de 1380 kg sur la balance ce qui donne un ratio poids/puissance de 2.7 vraiment très favorable ....





Pour ce qui est de la mécanique de la Wiesmann GT MF5, la démarche est simple puisqu'elle consiste à remplacer l'ancien bloc par le nouveau V10 de 5.0 litres de cylindrée qui développe 507 chevaux pour 520 Nm de couple utilisé sur les BMW M5 et M6 . Monté ici en position avant, ce moteur est couplé à une boîte de vitesses séquentielle robotisée à 7 rapports et permet à la voiture des performances de pointe avec une accélération de 0 à 100 km/h en 3.9 secondes et 310 km/h en vitesse de pointe ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2010/11/19/WCC-Shelby-Mustang-2006
Auteur jpbfanclub
Membre
#153 | Posté le: 25 Fev 2016 18:05
Zagato Diatto Ottovu





Le célèbre designer et carrossier italien « Zagato » est né en 1919 . En 1921, Ugo Zagato créa une carrosserie légère et aérodynamique sur un châssis type 25 4DS de la marque « Diatto » une griffe italienne prestigieuse née en 1906, disparue au tout début des années 20, et récemment exhumée par deux collectionneurs fortunés . A l'occasion du Centième Anniversaire de la marque Diatto, nos deux collectionneurs se sont donc adressés à Zagato dans le but de rappeler la collaboration précédente, en lui passant commande d'un tout nouveau modèle qui soit une lecture contemporaine d'une marque prestigieuse maintenant disparue . A la manière de la Ferrari P4/5, fabriquée par Pininfarina, cette italienne ne sera produite qu'à un seul exemplaire, qui restera ainsi entre les mains des riches collectionneurs qui l'ont commandée ....





Présentée pour la première fois au Salon de Genève, la très exclusive et unique Zagato Diatto Ottovu est une voiture de sport, une véritable GT coupé deux places . Le coupé Zagato Diatto Ottovu est un coupé « haute couture » qui est habillé d'une robe très seyante au style épuré et assez classique, avec pour la partie avant, la présence d'un museau proéminent habillé d'une calandre ovoïde grillagée ceinturée par deux entrées d'air et sur les côtés inférieurs du bouclier deux embryons de lames aérodynamiques ....





Pour ce qui est de la technique, la Zagato Diatto Ottovu utilise une carrosserie réalisée en alliage d'aluminium à la main . Pour la motorisation, elle accueille logiquement un 8 cylindres en V sous le capot . Pourquoi logique, parce que Ottovù, cela veut dire V8 en italien . Ce bloc de 4,6 litres qui développe 650 chevaux est fourni par Ford . Cette belle cavalerie permet des performances enviables comme le 0 à 100 en moins de 4 secondes et de dépasser les 300 km/h en pointe grâce à son poids bien maîtrisé au dessous de 1,45 tonne . Quant au prix, il s'agit d'un secret jalousement gardé ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2010/12/06/Zagato-Diatto-Ottovu-2007
Auteur jpbfanclub
Membre
#154 | Posté le: 1 Mar 2016 18:23 | Edité par :jpbfanclub
Zender Straight 8





En 1969, Hans Albert Zender architecte d'intérieur de formation, franchissait un pas en créant sa propre entreprise spécialisée dans la production d'accessoires automobiles . Afin de financer sa passion pour la course automobile, sur NSU TT, sa petite société se met à fabriquer des sièges baquets, des extensions d'ailes, des spoilers, des becquets ou des ailerons aux dessins inspirés de la compétition . Sa petite société baptisée « Zender » grandissant assez rapidement, elle proposait aussi des aménagements intérieurs personnalisés avec du cuir ou de l'alcantara . En 1978, la firme fait appel à un designer de talent, Günther Zillner, qui avait fait ses armes chez Ford, et la qualité de la conception des produits allait désormais les démarquer de ceux de la concurrence ....





La Zender Straight 8, présentée en 2001, s'appuyait sur un châssis et une mécanique BMW . Ce petit roadster éblouissant à l'aspect linéaire profilé est une voiture de sport avec des bords bruts . Bien que le design de la Zender Straight 8 ne soit pas classique avec des courbes bien proportionnés, mais qui donne la préférence à des lignes droites, des triangles et des carrés qui se trouvent partout comme par exemple, sur les entrées d'air avant, les solides arceaux, la transition entre les ailes avant et les montants, force est de constater que la belle est très originale ....





La ligne futuriste de la carrosserie est mise en valeur par une peinture baptisée "Soleil vert" spécialement mise au point par Zender et ICI Autocolor et qui a la particularité de changer de couleur suivant l'angle ou on la regarde et l'éclairage . Cette carrosserie entièrement en fibre composite repose sur un châssis de BMW M3 et utilise la même mécanique et les suspensions et trains roulants de la bavaroise . Le six cylindre en ligne BMW de 3.2 litres de cylindrée développe 321 chevaux et est accouplé à une boîte de vitesses à cinq rapports synchronisés . Le poids de la Straight 8 limité à 1350 kilos lui permet des performances honorables comme le 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et une vitesse de pointe de l'ordre de 290 km/h ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2010/12/13/Zender-Straight-8-2001
Auteur jpbfanclub
Membre
#155 | Posté le: 11 Mar 2016 18:17
Zenvo ST1





Le monde des supercars est pour la majorité des gens peuplé des célèbres Ferrari, Porsche, Lamborghini, et des moins méconnues Koenigsegg CCX ou SSC Ultimate Aero . Celle qui fait l'honneur de ce billet est encore plus inconnue peut être parce qu'elle est plus récente . Peut être aussi parce qu'elle est fabriquée par un de ces constructeurs courageux (ou devrait-on dire intrépides, voire inconscients), qui en plus nous vient du Danemark . Si le pays est essentiellement connu par ses brasseries, son mobilier design ou son niveau de vie et de prospérité parmi les plus élevés d'Europe, par contre, son industrie automobile s'avère d'une discrétion extrême . Dans ce contexte peu favorable, la création d'une supercar semble assez extraordinaire . Et pourtant, Jesper Jensen, Troels Vollertsen et Christian Brandt, ont fondé la marque « Zenvo Automotive » dans le but unique de pouvoir concevoir et construire une supercar ....





L'étude et le développement commence en 2004 et cinq ans plus tard, ils ont réussi leur souhait et leur joujou baptisé Zenvo ST1 sera disponible en mini-série de 15 exemplaires dans le courant 2009 . Cette GT assez extraordinaire semble pouvoir soutenir aisément la comparaison avec les supercars les plus connues . Comme cahier des charges, ils ont sélectionné les standards techniques d'aujourd'hui tout essayant de préserver au mieux les sensations de conduite . C'est une vraie sportive qui lors de la dernière édition des célèbres 24 h du Mans, a participé à la parade dans les rues de la ville, aux côtés de ses concurrentes directes . Pour un coup d'essai, c'est un coup d'éclat car la voiture propose un design extrémiste . En fait, il est difficile d'aborder la question du style de la Zenvo ST1 sans être frappé par son dessin ultra sportif dont on peu penser qu'il suscitera toutes sortes de réactions lorsque l'engin débarquera sur les routes, une bonne carte de visite ! Elle a vraiment un look de tueuse, hyper sportif et très méchant ....





Entièrement construite au Danemark, la Zenvo ST1 à suivi une liste de critères précis pour s'assurer qu'elle ne soit pas seulement une supercar, mais aussi une voiture qui serait appropriée pour un usage quotidien . La ST1 même si elle est puissante est aussi en état de rouler au quotidien et elle donne même l'impression unique de conduire une sportive tout en offrant confort et sécurité . Mais la caractéristique majeure de cette Zenvo ST1 demeure son moteur . La ST1 est propulsée par un V8 turbo maison « supercharged » de 7,0 litres de cylindrée à 16 soupapes (2 par cylindre) suralimenté par deux turbos secondés par un compresseur et développant pas moins de 1.104 chevaux à 6.900 tr/mn et un hallucinant 1.430 Nm de couple à 4 500 tr/min . La Buggati Veyron jusque la l'étalon mètre historique des supercars de plus de 1000 chevaux peut aller se rhabiller . La transmission se fait au roues arrière par l'intermédiaire d'une boîte manuelle à 6 rapports mais l'usine propose une option qui contient une boîte de vitesse automatique avec commande au volant ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2010/12/17/Zenvo-ST1-2009
Auteur jpbfanclub
Membre
#156 | Posté le: 24 Mar 2016 17:44
Citroën GT - 2009





Tombée dans le giron du groupe PSA depuis longtemps, la marque Citroën a poursuivi son développement et ne s'est toujours pas réellement assagie. En fait ça bouge encore pour la marque au double chevron qui préfère jouer la carte de l'originalité stylistique et de l'innovation. Il n'est toujours pas question de ramener la firme au musée, bien au contraire, elle vient de présenter sa toute dernière grosse supercar futuriste au salon de l'auto de Paris en 2008 sous l'appellation toute simple de Citroën GT ....





Depuis sa découverte, la Citroën GT a abondamment fait rêver les amateurs fortunés, fans de supercars exclusives prêts à remplir un gros chèque pour pouvoir se l'offrir. Partant de ce constat, Jean-Pierre Ploué, le directeur du style Citroën est tellement séduit lui même par la GT qu'il décide de la produire à l'échelle 1 roulante, et de la présenter au public lors du Mondial de Paris en 2008. Gilles Vidal, responsable design avancé chez Citroën voit lui aussi dans cette supercar un super vecteur d'image pour la firme. La longueur totale du véhicule est de 4.96 m pour 2.08 m de large et 1.09 m de hauteur ....





Pour ce qui est de la mécanique, la Citroën GT est propulsée par une mécanique plus conventionnelle, celle de la Ford GT. Les ingénieurs concepteurs du véhicule ont en effet choisi l'impressionnant V8 Ford multi-soupapes de 5,4 litres de cylindrée qui développe une puissance de 640 chevaux mais il est robuste et souple. Ce moteur est accouplé à une boîte séquentielle à 6 rapports. Avec un poids de 1400 kg, la Citroën GT frise la vitesse de pointe de 330 km/h et abat le 0-100km/h en 3,5 secondes ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2015/09/04/Citro%C3%ABn-GT-2009
Auteur jpbfanclub
Membre
#157 | Posté le: 4 Avr 2016 17:56
Chevrolet Corvette Sting Ray ‐ 1963





La Chevrolet Corvette Stingray fait partie du cercle restreint des voitures de collection légendaires. Dans sa version coupé, notamment, sa silhouette est connue de tous les passionnés et ferait presque oublier que cette génération de Corvette n'est pas la première à avoir vu le jour. Sur le marché de l'occasion, elle est très recherchée aussi bien aux Etats‐Unis qu'en Europe par tous les passionnés ....





Commercialisée durant un temps très court, la belle Chevrolet Corvette Stingray, littéralement « raie à éperon » a été proposée entre 1963 et 1967. Contrairement à la première génération, elle a été vendue en version cabriolet et coupé, laquelle lui donnera son surnom, avec sa partie arrière caractéristique. La Stingray, qui est aussi connue sous le nom de Corvette C2, faisait appel à une carrosserie en fibre de verre et à une inédite suspension indépendante à l'arrière. Nous apprécions cette Corvette car elle représente une étape importante dans la vie de la plus célèbre des sportives nord‐américaines. Cette suspension arrière à roues indépendantes lui procurait un comportement routier au‐dessus de la moyenne aux USA à l'époque ....





Proposée uniquement avec un moteur V8, la Chevrolet Corvette Stingray a d'abord été équipée d'un « small block » de 5,4 litres à la puissance variant entre 250 et 360 chevaux selon les options choisies, comme cela était de coutume aux Etats‐Unis. Un « big block » de 7 litres est apparu en 1965, fort de 425 chevaux. Comme la troisième génération de la Corvette, la Stingray C2 a été dessinée par Larry Shinoda, parti ensuite chez Ford pour donner un second souffle à la Mustang. La lunette arrière initialement à deux facettes a ensuite été redessinée d'un seul bloc. A la manière des productions européennes de l'époque, les phares de la Stingray de 1963 étaient escamotables. Cette génération de la sportive phare de Chevrolet a été produite à près de 118.000 exemplaires, soit presque le triple de la première version, alors que la carrière de cette dernière avait pourtant duré neuf ans ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2016/04/04/Corvette-Sting-Ray-%E2%80%90-1963
Auteur jpbfanclub
Membre
#158 | Posté le: 18 Avr 2016 17:39
Peugeot 308 GTI - 2015





Il y a encore peu, Peugeot avançait sur la pointe des pieds dès lors qu'il s'agissait de versions sportives dans sa gamme. Le lion de Sochaux n'osait même plus utiliser le label GTi, pourtant historique dans sa gamme, le réservant aux marchés d'export. Mais aujourd'hui, la Peugeot 308 GTi fait son grand retour, il faut sans doute y voir là la passion de Carlos Tavares, patron de PSA, pour les produits à fort caractère. Désormais, le complexe est fini, la 308 GTi reviens et en se moquant du qu'en dira-t-on elle affiche même fièrement une superbe robe bicolore optionnelle ....





Visuellement, la Peugeot 308 GTi reste plutôt discrète malgré son bouclier avant généreusement aéré et son diffuseur arrière intégrant une sortie d'échappement de chaque côté. À moins d'opter pour la livrée dite « Coupe franche » mêlant le rouge et le noir, les teintes standard sont au nombre de six, bleu Magnetic, noir Perla Nera, gris Artense, blanc Nacré, gris Hurrican ainsi qu'un inédit rouge Ultimate. Le bouclier avant trahit le niveau de performance atteint. En partie supérieure, les projecteurs Full LED encadrent une nouvelle calandre exclusive. Deux déflecteurs parachèvent le bouclier et contribuent à la perception d'une voiture bien collée au bitume ainsi qu'à la performance aérodynamique avec un SCx de seulement 0,69 ....





Pour ce qui est de la mécanique, la Peugeot 308 GTi se décline donc en deux versions, une de 270 chevaux pour les plus passionnés et l'autre de 250 chevaux. Répondant à la norme Euro 6 et fonctionnant avec des indices d'octane RON 95 ou RON 98,, le moteur le plus puissant de la gamme, à savoir le quatre-cylindres essence 1.6 THP 270 S&S développe 270 chevaux à 6.500 tr/min et un couple de 330 Nm. Néanmoins, doté d'un Stop&Start il contient ses émissions de CO2 à seulement 139 g/km soit 6,0 l/100 km, un record dans cette catégorie. Pour encaisser le couple élevé, la boîte manuelle à six rapports a été renforcée. Ses deux arbres sont donc désormais grenaillés et ses pignons traités par carbonitruration profonde. En plus cette transmission est équipée d'un différentiel à glissement limité Torsen ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2015/11/27/Peugeot-308-GTI-R-2015
Auteur jpbfanclub
Membre
#159 | Posté le: 1 Juil 2016 17:06
Mega Monte Carlo





L'histoire débute en 1975 lorsque en pleine crise pétrolière naît à Vénissieux dans la banlieue de Lyon l'entreprise "Arola" qui construit des mini voitures à trois et quatre roues, sans permis, motorisées par des petits moteurs de cyclomoteurs. En 1983, l'industriel Georges Blain rachète la société Arola, et la rebaptise Aixam. En 1992, le groupe se diversifie en créant une marque de véhicules utilitaires et aussi de loisirs baptisée Mega. Pour l'occasion Aixam va donc se transformer en Aixam-Mega près d'Aix-les-Bains. Cette nouvelle marque Mega a acquise très rapidement une réelle notoriété en participant à des courses automobiles sur glace, notamment les "24 Heures de Chamonix" et le fameux "Trophée Andros", qu'elle remporte dès 1994 ....





La firme savoyarde se développe alors rapidement et les revenus tirés de ces voitures sans permis permettent à Georges Blain d'envisager la production de véhicules automobiles divers et notamment quelques sportives sous sa nouvelle marque Mega. Georges Blain, PDG du groupe Aixam, et Philippe Colançon, ingénieur automobile, tous deux passionnés de mécanique, décident alors de développer leur idée un peu folle, celle de produire et commercialiser un coupé sportif utilisable sur route ou sur circuit par tout temps et cela en toute sécurité, même à des vitesses élevées, une sportive qui n'existe pas en France à l"époque ....





Pour ce qui est de la mécanique, la Mega Monte Carlo est propulsée par le V12 Mercedes extrêmement puissant qui réjouira sans doute les propriétaires de berlines rapides puisqu'il provient de la 600 S. Mais tandis que, sur le modèle d'origine, chaque cheval doit transporter un poids de 5,3 kilos, il n'est responsable, sur la Monte-Carlo beaucoup plus légère, que du déplacement de 3,4 kilos. La boîte de vitesses est une ZF longitudinale dans laquelle a été installé un sixième rapport. Les performances en sont donc d'autant meilleures car pour une puissante totale de 394 chevaux et un couple maximal de 570 Nm, la Monte-Carlo bondit en 4,5 secondes de l'arrêt à 100 km/h alors qu'elle couvre le kilomètre départ arrêté en 22,2 secondes. Avec son faible poids de 1350kg, sa vitesse de pointe avoisine les 300 km/h ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2016/06/17/Mega-Monte-Carlo-1996
Auteur jpbfanclub
Membre
#160 | Posté le: 5 Aou 2016 03:21
HMC Hidalgo - 2010





Actuellement, la marque automobile Suisse HMC n'est pas vraiment connue du grand public et même pas en Europe. Force est de constater que pour l'instant vraiment très peu de constructeurs Suisses, pour ne pas dire aucun, sont implantés sur le vieux continent et que en plus cette jeune société ne produit des voitures uniquement qu'au compte goutte. En effet, la société Helvetic Motor Company, n'a été fondée seulement qu'en 2010. Il s'agit en fait d'une petite entreprise de construction et de transformation automobile qui est basée en Suisse dans le district de la petite commune de Kleinandelfingen située dans le canton de Zurich ....





Pour l'instant cette jeune société dirigée par Christof Würgler qui emploie des anciens ingénieurs de Formule 1 n'a construit qu'un seul modèle de voiture, mais qu'elle voiture, un modèle qui sort vraiment des sentiers battus. Elle a pour nom HMC Hidalgo et c'est véritablement une merveille quasiment une œuvre d'art. Force est de reconnaitre que pour un coup d'essai c'est un vrai coup de maître car au final cette voiture au style plutôt néo-rétro un peu kitsch est vraiment sublime. L'insolite HMC Hidalgo est née des désirs d'un riche client de cette très discrète entreprise Suisse qui avait une Mercedes SLK AMG, voiture déjà chère et rare, mais qui rêvait de posséder une Bugatti Atlantique autant dire le Saint Graal. Chez HMC, ils ont carrément relevé ce défi incroyable et se sont lancés dans la modification profonde du coupé-cabriolet Mercedes dans le but de créer un modèle exclusif alliant look rétro et plaisir de conduire comme le souhaitais le client potentiel ....





Force est de reconnaitre que le défi technique était de taille. En effet il fallait allier une esthétique classique ayant quelques similitudes avec la célèbre Bugatti Type 57 ou la mythique Bugatti Atantique, mais aussi proposer une technologie moderne et Hi-Tech issue de la Mercedes SLK AMG, pas gagné d'avance, un véritable casse tête technologique. Mais le résultat est la car vu sous tous les angles, la très étonnante HMC Hidalgo remue des émotions nouvelles, c'est effectivement une automobile d'exception, comme créée dans les années 30, mais par des artisans actuels, leaders dans les dernières technologies disponibles. Cette combinaison moderne plus ou moins subtile produit au final un mélange fascinant et vraiment très désirable ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2015/06/29/HMC-Hudalgo-2010
Auteur jpbfanclub
Membre
#161 | Posté le: 16 Nov 2016 17:43
Lister Le Mans XJS - 1990





Lister est un petit constructeur de voitures de sport et de course britannique implanté à Cambridge, créé en 1954 par le pilote de course Brian Lister sous le nom de George Lister & sons, re-fondé en 1986 sous le nom Lister Cars. La firme créa sa première voiture de course en 1954, ses modèles utilisaient alors des mécaniques d'origines diverses, MG, Jaguar, Chevrolet, Coventry Climax, Maserati, Cooper ou Bristol. Lister s'imposa rapidement comme l'un des spécialistes Jaguar, à l'image d'un Alpina pour BMW ou d'un AMG pour Mercedes. L'usine est située depuis 1986 à Leatherhead, dans le Surrey et produit en petite série des Jaguar XJS modifiées ....





En 1990, la firme propose la très étonnante Lister Le Mans XJS dont l'objectif de production s'élève à 50 voitures. Basée comme on l'aura compris sur une Jaguar XJS, elle était principalement destinée à une clientèle plutôt aisée british, soucieuse de se démarquer des propriétaires de GT allemandes ou italiennes. En fait chez Lister on n'aime pas les berlinettes à moteur central dont on estime la conduite trop pointue et l'habitabilité insuffisante. On va donc conserver les cuir, bois précieux, moquette épaisse, qui font le confort de cette vénérable anglaise, avec son couple et sa classe, mais en lui faisant suivre une cure de jouvence pour le côté sportif ....





Pour ce qui est de la mécanique, l'incroyable Lister Le Mans XJS est disponible avec le moteur V12 Jaguar mais avec une augmentation de cylindrée de 5,3 litres à 7 litres. C'est le plus gros VI2 actuellement utilisé sur route. Les pistons forgés signés Cosworth font passer la compression à 11,2, en conservant les culasses utilisées sur les VI2 ancienne génération. La carburation est gérée par un système maison utilisant des composants Marelli Weber et des collecteurs d'admission spécifiques à deux papillons. La puissance passe à 496 à 6.200 tr/mn et le couple à 69 mkg à 3.850 tr/mn. Une autre version "Le Mans Specifications" propose deux turbos pour une puissance de 620 chevaux. Côté performances, la voiture est dorénavant capable d'atteindre 324 km/h, des performances du niveau de la Ferrari Testarossa, avec un 0 à 100 en moins de 5 secondes. Tout en gardant un confort de haut niveau, la Lister est devenue plus précise dans sa conduite et se montre facile et prévenante. Si elle n'a pas la rigueur d'une Alpina, cette lourde berline met une seconde pleine dans la vue à la Porsche Ruf CTR et encore, sans forcer ....




Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2017/07/01/Lister-Le-Mans-XJS-1990
Auteur jpbfanclub
Membre
#162 | Posté le: 15 Fev 2017 17:39
Panther Solo 2 - 1989





Panther Car Company ou plus simplement Panther, est une marque d'automobile anglaise ayant produit des véhicules de luxe et de sport durant les années 1972 à 1990. Cette marque aujourd'hui totalement disparue a donc été fondée en 1972 par Robert Jankel, un jeune ingénieur diplômé du célèbre Chelsea College, qui avait eu l'idée de proposer à une clientèle aisée des automobiles qui s'inspirent des classiques des années 30, mais dotées d'éléments mécaniques modernes, afin de rivaliser en confort, voire même en performances avec les meilleures GT du moment ....





La Phanter Solo 2 était un élégant et moderne petit coupé de deux places qui adoptait une coûteuse structure monocoque en matériaux composites étudiée en étroit partenariat avec une filiale de March, spécialiste de la F1. Le châssis de la Phanter Solo 2 était composé d'un cadre tubulaire de section carré principalement en acier mais avec la partie du haut réalisée en aluminium pour une question de poids. Cette structure en nid d' abeilles était prise en sandwich entre plusieurs feuilles de fibre de verre imprégnées et collées avec de l' époxy. Sa carrosserie à deux places assez aérodynamique avait été dessinée sous la direction du designer Ken Greenley. Son style avait été affiné par rapport à la première version et la Solo 2 disposait maintenant de deux minuscules places arrière ....





La Phanter Solo 2 proposait maintenant en série une suspension empruntée à la gamme Ford ainsi qu'un système de freinage plus puissant avec des disques plus grands et donc plus performants. Mieux, la voiture récupère aussi la transmission intégrale de la Sierra RS 4×4, un système à quatre roues motrices Ferguson de dernière génération, ce qui en fait une vraie voiture de sport assez perfectionnée. March Engineering, le fameux manufacturier d'automobiles de course va également apporter son expertise à l'étude aérodynamique poussée de l'ensemble grâce à Robin Herd, en revisitant le fond plat, le diffuseur arrière et le soubassement comme en témoigne son Cx de 0.32 et l'appui positif généré par l'aileron arrière ....





Pour ce qui est de la mécanique, le coupé GT Panther Solo 2 etait équipée dans sa version la plus puissante d'un moteur provenant de la gamme Ford UK. Ce moteur est en fait celui de la Ford Sierra 4X4 Cosworth. Ce moteur disposé longitudinalement en position centrale arrière est un 4 cylindres de 1993 cm3 turbocompressé qui développe une puissance de 240 chevaux à 6000 tr/mn et un couple de 245 Nm a 3000 tr/mn. Il est accouplé avec une boîte manuelle Borg-Warner à 5 rapports ce qui lui donnait des performances très honorables pour l'époque avec une vitesse maximale de 231 km/h, un 0-100 km/h parcouru en 6.8 secondes et le 400 mètres D.A. abattu en 15.4 secondes. Le freinage était le système ABS de la Ford scorpio ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2017/02/17/Panther-Solo-2-1988
Auteur jpbfanclub
Membre
#163 | Posté le: 3 Mar 2017 16:29
TVR Sagaris - 2004





« TVR » est un constructeur automobile anglais qui fabrique depuis plus de 50 ans des coupés et roadsters au caractère exclusif et sans concession, des voitures de sport rapides et puissantes qui déchaînent les passions. L'histoire de la marque commence à Blackpool, au Nord-Ouest de l'Angleterre, lorsque Trevor Wilkinson, jeune ingénieur talentueux, construit en 1947 sa première voiture. Mais ce n'est qu'à partir de 1954 qu'apparaissent les premières TVR, une contraction de son prénom "TreVoR", fabriquées à l'unité avec des moyens vraiment limités ....





Après une succession de nombreux modèles insolites comme les Tina, Grantura, Trident, Gem, Vixen, Tuscan, Griffith, Tasmin, Cerbera ou Chimera, la firme propose au Birmingham Motorshow de 2004 la nouvelle TVR Sagaris. Initiée et étudiée par TVR sous la présidence de Peter Wheeler, la TVR Sagaris avait été conçue comme une voiture de course à usage routier pour que quotidiennement son conducteur ressente les mêmes sensations qu'au volant d'un prototype des 24 Heures du Mans car jusqu'à présent, le credo de TVR était un châssis inspiré de la course, une carrosserie en plastique et un gros moteur ....





Elle possède une ligne à nulle autre pareille et on s'attarde finalement avec délectation sur les divers détails qui agrémentent le design de cette drôle de voiture avec un aileron arrière rapporté transparent, des pots d'échappements qui pointent leurs extrémités sur les côtés de l'auto, le dessus des ailes avant "crantées", le capot en deux parties, les feux avant au design agressif, ou les aérations latérales béantes à l'avant. En fait sur cette étonnante et insolite TVR Sagaris tout est bestial avec une face avant et ses dents de tigre, des yeux de vipère, des ouïes de requin blanc, avec un profil extrêmement long et râblé. L'arrière n'est pas plus réconfortant avec des échappements latéraux surmontés de feux rappelant des yeux de mygale, le tout coiffé d'un aileron transparent. Les dimensions et proportions de la Sagaris participent aussi à semer le trouble dans votre esprit avec un arrière ramassé et un capot proéminent. Pas de doute possible, rien que visuellement parlant, cette GT en impose et annonce la couleur, le sport, rien que du sport et encore du sport ....





Pour ce qui est de la mécanique, le coupé GT TVR Sagaris est équipé du moteur "SpeedSix", un six cylindre en ligne très traditionnel mais tellement orienté course, qu'il est placé en position longitudinale central avant. Ce moteur d'une cylindrée de 4 litres, tout alu est coiffé d'une culasse à 24 soupapes et alimenté par une injection électronique, développe une puissance confortable de 406 chevaux à 7000 tr/mn et un couple de 476 Nm a 5000 tr/mn. Il est accouplé avec une boîte manuelle à 5 rapports complété par un très bon autobloquant "Hydratrack" ce qui lui donne des performances très impressionnantes avec un rapport de 101,60 ch par litre, ahurissant, les performances sont à la hauteur avec plus de 300 km/h en vitesse de pointe et un 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2017/03/03/TVR-Sagaris-2004
Auteur jpbfanclub
Membre
#164 | Posté le: 13 Avr 2017 17:05
Maybach Vision - 2016





Dernièrement au Concours d'Élégance de Pebble Beach dn 2016 en Californie, la marque à présenté en avant première son tout nouveau coupé deux portes, la magnifique Maybach Vision 6. C'est un très élégant coupé deux places, un véritable joyau très luxueux à couper le souffle. Cet engin peu commun par son esthétique et sa technique au look plutôt futuriste et au design hors normes a attiré le regard des plus curieux mais aussi immanquablement l'attention de tous les passionnés de belles voitures. Ce qui a marqué les esprits, c'est évidemment cet immense capot qui tombe sur une grande calandre, mais aussi la faible hauteur de la voiture ....





La Maybach Vision 6 est ainsi baptisée à cause de ses presque 6 m de long, en réalité 5,70 m, qui en font un véhicule gigantesque, aux proportions peu communes, et c'est particulièrement criant quand on l'a en face de soi. Outre la longueur, sa largeur est de 2,10 m, et son toit culmine à peine à 1,32 m. Campée sur des très élégantes jantes de 24 pouces, la belle propose des lignes vraiment très rétros à la mode des années 30, et une calandre immense qui semble être une réinterprétation moderne de celle des Maybach d'antan. Avec cette GT Supercar, la firme démontre sa créativité autant que son savoir-faire qui honore et fait briller son blason ....






En fait concernant cette étonnante et insolite Maybach Vision 6, le chef du département design de Daimler AG, Gorden Wagener, ne cache pas que cette voiture rend hommage aux «aéro coupés» des années trente, mais il ajoute qu'elle ne verse pas, pour autant, dans le style Néo-Rétro. Quand il décrit sa lunette arrière divisée en deux par une arête en tôle, il y voit une référence aux yachts de luxe. Mais on pense aussi à la Bugatti Atlantic de 1934, ou à la moins connue Maybach Zeppelin DS8 Stromlinie de 1932. Quoi qu'il en soit, toute la magie et le look du design du coupé Vision 6 réside dans des proportions à nulles autres pareilles ....





Pour ce qui est de la mécanique, le coupé GT Maybach Vision 6 avec son capot interminable ne cache pas un V10 ou un V12 car cette Supercar tourne à l'énergie "nucléaire". En effet, ce coupé 2+2 à transmission intégrale, est électrique. Ses 4 moteurs électriques synchrones compacts à aimant permanent, un par roue, en font un 4x4 qui développe la bagatelle de 550 kW, soit 750 chevaux. Du coup, les performances sont décoiffantes, avec moins de 4 secondes pour le 0 à 100 km/h, et 250 km/h limité électroniquement en vitesse de pointe. Le pack de batterie de 80 kWh logé dans le plancher permet une autonomie, selon le cycle NEDC, qui dépasserait les 500 kilomètres ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2017/05/12/Maybach-Vision-2016
Auteur jpbfanclub
Membre
#165 | Posté le: 5 Mai 2017 17:52
Ultima GTR





Actuellement, la marque automobile Britannique Ultima n'est pas vraiment connue du grand public. En effet, la société Ultima Sports Ltd est un petit artisan fabricant des voitures de sport qui est basé à Hinckley dans le Leicestershire en Angleterre comme il en existe encore quelques un de nos jours. Cette marque a été fondé par Lee Noble, le même homme qui a ensuite crée l'autre marque Noble. Depuis 1992, la marque appartient à Ted Marlow, le père, et Richard Marlow, le fils, qui ont l'ambition de construire "la voiture ultime" pour le sport tout en restant homologable sur route ouverte avec la volonté de ridiculiser tout ce qui roule sur la piste ....





Force est de reconnaitre que le défi technique technique était de taille car la belle Ultima GTR est prévue pour supporter jusqu'à 1000 chevaux aux seules roues arrière. Mais donc, attention, l'Ultima GTR est bien plus qu'une simple voiture de course ou une banale supercar. C'est en réalité tout simplement la voiture la plus rapide du monde. Pas encore en pure vitesse de pointe certes, mais la GTR possède déjà un nombre incalculable de records du monde comme celui du 0 à 100 km/h abattu en seulement 2,8 secondes en version GTR 720. La GTR s'est également promenée sur le circuit privé de Top Gear et y a humilié le reste de la production automobile mondiale de sport en améliorant le record du tour pour une auto de route de plus de 6 secondes pleines, effacées les Ferrari, Lamborghini, Bugatti, McLaren, ou Audi ....





La très étonnante Ultima GTR s'est aussi baladée sur la Nordschleife du mythique circuit allemand du Nurburgring ou elle a déjà bouclé un tour en moins de sept minutes et ou elle vise d'augmenter encore ce score pour établir un nouveau record officiel. Bref, la GTR est un authentique monstre pensé pour rouler plus vite que toutes les autres tout en étant homologable sur route. Certains ne la trouve pas très élégante, elle leur fait carrément peur, surtout avec l'aileron à l'arrière, mais elle a incontestablement une sacrée gueule. A coté, les autres GT ou supercar de la concurrence paraissent toutes gentilles d'un seul coup. Les rétroviseurs haut perchés et la forme en goutte d'eau ne sont pas étranger à cette sensation ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des vidéos et des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2016/11/04/Ultima-GTR-2000
 Page Page 11 of 13:  ««  1  2  3  ...  7  8  9  10  11  12  13  »» 
Les voitures www.michelvaillant.com Forum / Les voitures / Les GT et Supercars de rêve Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.