Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
Ce forum doit rester un lieu convivial d’échanges autour du sport automobile et de la bande dessinée Michel Vaillant.
Courtoisie, respect et politesse sont donc de mise... Pour les autres, des forums "spécialisés" existent.
Les Albums et séries Michel Vaillant www.michelvaillant.com Forum / Les Albums et séries Michel Vaillant /

Saga Vaillant

 Page Page 5 of 5:  ««  1  2  3  4  5 
Auteur VAILLANT MOTARD
Membre
#61 | Posté le: 10 Sep 2018 22:40
Bon rétablissement Titzef ! Au plaisir de lire la course...
Auteur Lhinter
Membre
#62 | Posté le: 11 Sep 2018 13:46
Merci pour tout ce boulot, et le plaisir de le lire !
Prend soin de toi !
Auteur titzef
Membre
#63 | Posté le: 23 Sep 2018 22:02 | Edité par :titzef
Hiver 1922, pour la première fois depuis son départ pour Paris, Henri Vaillant retrouve sa mère Eugénie pour les fêtes de Noël. Il n'avait à ce jour, pas pris le temps de visiter sa mère entre son apprentissage chez Citroën et les multiples retrouvailles avec son ami Charles Faroux.
Jamais ses nombreuses visites au 10 Faubourg Montmartre n'avait entâché son assiduité au travail, quai de Javel, et la confiance placés par André Citroën et Georges Marie Haardt, ne serait en aucune façon remise en question.
Eugénie est heureuse de retrouver un de ses deux fils, et c'est ensemble, sans Benjamin resté à Marseille, compte tenu du coût du voyage, que Henri et sa mère retrouve Jean Louis et sa famille pour ce réveillon de Noël.
En février 1923, le règlement définitif de ce premier Grand Prix international d'Endurance est définitivement validé par l'Automobile Club de France. La course aura lieu dès le 26 mai 16 heures.
Tout en se consacrant à son travail, Henri ne cesse de se rappeler de la promesse de Charles Faroux: enfin, enfin il va assister à sa première course, libérée pour l'occasion par Citroën et Haardt.
Début mai, Henri est convoqué au siège de "l'Auto" au 10 Fbg Montmartre. Tout le monde est là : Henri Desgranges, le patriarche, Géo Lefèvre, Maurice et Jacques Goddet futurs directeurs du journal et Charles Faroux.
"Ah Henri, vous voilà arrivé, je vais donc faire appel à vous. Venez, je vais vous présenter la tâche que je vais vous confier, vous serez d'ailleurs deux." "Deux"? reprend Henri.
"Permettez moi de vous présenter Louis Latour" déclare Henri Desgranges, c'est une grande plume de la presse en devenir. Nous allons vous confier les tâches de messagers de la direction de course aux équipages. Ce sera physique, croyez nous".
Henri faisait donc la connaissance de celui qui allait devenir un de ses amis les plus fidèles.
Fin mai, Faroux, Latour, et Vaillant quittent enfin la capitale, direction Le Mans pour ce tout premier Grand Prix de 24 Heures.
Sur place, quelle pluie! Un temps excécrable pour une fin de mois de mai. Avec son imperméable dont il ne se sépare jamais, Faroux est préoccupé par la course et ses aléas que la météo. Et sous les averses, Henri lui, est ébloui...
33 voitures seront au départ : Chenard et Walcker Sport, Bignan, Bentley, Excelcior, Lorraine Dietrich, Salmson, Rollan Pilain, Corre La Licorne, Vinot, Delage,Amilcar, Brasier, Georges Irat, SARA et Bugatti....
Tout autour, gradins, batisses, tour de contrôle, tout est en bois. Henri observe méticuleusement chaque voiture. Sur l'une d'entr'elle un jeune garçon le nez plongé dans le capot de sa Brescia T 13. "Excusez moi, auriez vous la gentillesse de sortir la clef de 12 dans la boite à outil devant vous?" Demande le tout jeune homme qui a décelé le regard d'Henri sur lui, tout en restant à son ouvrage.
Henri tend la clef au jeune garçon... "Comment savez vous que j'étais près de vous?"
J'ai deviné votre présence," "non je plaisante, j'ai vu votre reflet sur ma Bugatti"
"Votre Bugatti?" "Enfin celle du patron"...
"Je m'appelle Joseph Renier, je suis apprenti chez Bugatti, j'apprends le métier, et il n'y a pas meilleur apprentissage que la compétition, je sais tout bricoler sur une auto"
Henri se revoit quelques années en arrière, quand lui même fit ses débuts chez Citroën...
"Peut être souhaiteriez vous vous mettre au volant?". Euh... je ne sais pas encore conduire, je n'ai eu ni le temps, ni les moyens..."
"Il ne s'agit pas de la piloter" gromela Joseph, "allez au volant".
Henri ne se fit pas prier, Henri monte a bord de cette Bugatti, il observe tout: la planche de bord, le levier de vitesse et touche le volant.. face à lui, la piste, de terre, de grêle et de flaques... Et là Henri sent au fond de lui, assis dans son bolide, qu'il se passe quelque chose, son coeur brûle, ses yeux s'écarquille.... C'est une évidence dans sa tête et son coeur, Henri comprend, son avenir passera par le pilotage....
Déjà Henri est arraché à son rêve, "Henri! Faroux nous demande". "J'arrive Louis" "Merci Joseph"...
Ce samedi 26 mai, la météo est toujours aussi mauvaise: il ne cesse de pleuvoir.... Mais cette fois 33 voitures se lancent pour la toute première fois, dans la Sarthe, dans ce premier Tour d'horloge....
Maussade depuis le matin, un tapis de grêle recouvre l'ensemble du circuit dès le départ...
Sur les 17,262 kms, ces pionniers des 24 Heures tracent la route et leur trajectoire en rivalisant de virtuosité pour mieux échapper aux projections de boue et de pierre.
Au commande des Rolland Pilain, les équipages Sire-Guignard, Pouzet-Pichon sont les premiers leaders de cette légende en devenir...
A la 4eme heure, l'ordre du classement est comme suit: Chenard et Walcker de Lagache-Leonard, Bignan Tornaco-Gros, Bentley Duff-Clément, alors que s'annoncent les tous premiers ravitaillements...
Au tout début de la nuit, premier incident de course: dans son 14e tour, la SARA de l'équipage Piazzoli-Mandaret termine sa course dans le fossé. Sans gros dommage, elle a réussi à s'embourber, la Bentley, elle ne roule qu'avec un seul phare...
A la mi course, deux équipages abandonnent : la Berliet de Jacquot-Ribail au 44eme tour, et la Lorraine-Dietrich de Stoffel-Brisson au 50 ème.
Henri, ne trouve pas sommeil et ne le veut pas d'ailleurs... Il ne veut rien rater, s'imprégner de cette épreuve qui est sur le point de transformer le cours de sa vie: la course est devenue sa vocation.
Avec Louis Latour, Henri fait la navette entre la direction de course et les stands comme messager. Travail éreintant mais ô combien passionnant, ayant accès à tout le site.
La nuit, la pluie, le froid n'entame en rien sa motivation, alors que le public a déserté les tribunes pour s'abriter.
Henri, lui vit l'une de ses plus belles nuits.....
(A suivre....)
Auteur VAILLANT MOTARD
Membre
#64 | Posté le: 23 Sep 2018 23:28
Merci Titzef ! Toujours un plaisir de te lire
Auteur Philip1956
Membre
#65 | Posté le: 24 Sep 2018 09:26
Merci Titzef!

Très bien ces arrivées de Louis Latour et Joseph Renier!
Auteur racingbonning
Membre
#66 | Posté le: 24 Sep 2018 18:07
Merci Titzef, on la "voeux" en BD cette saga...
Auteur VAILLANT MOTARD
Membre
#67 | Posté le: 27 Dec 2018 16:29
titzef:
Henri, lui vit l'une de ses plus belles nuits.....
(A suivre....)

La nuit est longue titzef ! :)...
Auteur titzef
Membre
#68 | Posté le: 2 Fev 2019 17:40
Désolé, j'ai énormément de boulot et pas assez de temps pour avancer cette histoire.
Dès que j ai un moment libre, je m'y remets.
Suivront: la fin de ces premières 24 Heures du Mans, les expéditions Citroën Centre Afrique, les premiers concours d'élégance automobile, la petite Rosalie, le Championnat d'Europe des Marques, le Front populaire, la défaite de 1940, la France Libre, Bir Hakeim, la libération et la création de Vaillante en 1946.
Encore beaucoup à raconter donc...
Auteur VAILLANT MOTARD
Membre
#69 | Posté le: 3 Fev 2019 09:59
Quel programme ! On bave....
Auteur anselm62
Membre
#70 | Posté le: 4 Fev 2019 10:20
Merci Titzef ! Prends tout le temps necessaire ! Nous attendons :) C'est toujours un plaisir de te lire ...
Auteur Philip1956
Membre
#71 | Posté le: 4 Fev 2019 14:56
titzef:
Désolé, j'ai énormément de boulot et pas assez de temps pour avancer cette histoire.

Considérant tous les détails de cette belle histoire, il nous est très facile de comprendre tout le temps et le travail que cela demande.

Nous t'en remercions encore!
Auteur jpbfanclub
Membre
#72 | Posté le: 4 Fev 2019 16:45 | Edité par :jpbfanclub
VAILLANT MOTARD:
Quel programme ! On bave....







Pas tapé c'est que de l'humour lol .....
Auteur VAILLANT MOTARD
Membre
#73 | Posté le: 4 Fev 2019 19:25
Jp ? Tu peux m'enlever la chaîne stp ? :)
 Page Page 5 of 5:  ««  1  2  3  4  5 
Les Albums et séries Michel Vaillant www.michelvaillant.com Forum / Les Albums et séries Michel Vaillant / Saga Vaillant Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.