Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
18/6/2015 : Nouvelle opération de maintenance sur le site.
N'hésitez pas à nous signaler les problèmes éventuels.
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses /

Pourquoi Alonso ?

 Page Page 23 of 26:  ««  1  2  3  ...  20  21  22  23  24  25  26  »» 
Auteur racingbonning
Membre
#331 | Posté le: 29 Juil 2018 14:03
37 ans aujourd'hui !... Happy Birthday Nando !...
Auteur jpbfanclub
Membre
#332 | Posté le: 7 Aou 2018 17:06
Sainz : "Alonso serait le plus grand challenge qui soit"


Alors que la rumeur l'envoie chez McLaren, Carlos Sainz ne cache pas qu'il serait ravi de faire équipe avec son compatriote Fernando Alonso.

Quel avenir pour Carlos Sainz en Formule 1 ? La question se pose alors que le pilote Renault se trouve éjecté d'Enstone par l'arrivée de Daniel Ricciardo. Sainz dépend désormais de Red Bull, qui peut décider de faire appel à lui pour remplacer l'Australien... sans quoi l'Espagnol sera libéré de ses obligations contractuelles envers la marque au taureau.

Dans ce cas, la rumeur voudrait que Sainz se dirige vers McLaren, où l'avenir de Fernando Alonso et de Stoffel Vandoorne est incertain – ce dernier est clairement dominé par son coéquipier, tandis qu'Alonso pourrait tout simplement quitter la Formule 1 à la fin de la saison. Quoi qu'il en soit, Sainz adorerait faire équipe avec le double Champion du monde – un sentiment qui serait réciproque.

Lorsqu'il lui est demandé s'il se sent prêt à battre Alonso, l'Ibère répond : "Je ne sais pas, car je n'y ai pas encore réfléchi, vu que rien n'est sûr. Je suis prêt à battre n'importe quel pilote". Sainz a cependant refusé de s'exprimer sur la rumeur McLaren. "Mon esprit de pilote, mon esprit de compétition et ma confiance me disent que je peux me mesurer à n'importe qui. Fernando serait probablement le plus grand challenge qui soit sur la grille, c'est certain. Mais je me sens prêt à tout."

C'est d'ailleurs Alonso qui lui a donné envie de courir en Formule 1 lorsque le jeune Carlos l'a rencontré au Grand Prix d'Espagne 2006 ; il avait 11 ans. C'est donc particulièrement spécial pour lui de se mesurer à l'idole de son enfance.

"Je crois que depuis mon arrivée en F1, je prends le départ à ses côtés quasiment à chaque course, c'est assez bizarre", reconnaissait Sainz pour Motorsport.com en juin dernier. "C'est quelque chose à quoi je ne m'attendais pas, car on s'attendrait à ce que Fernando se batte pour le titre mondial et pas avec moi, en milieu de tableau, au début de ma carrière."

"Mais ce qui me rend particulièrement fier et heureux est que ces dernières années, j'ai appris auprès des meilleurs. Je n'ai pas le sentiment de courir en milieu de peloton. J'ai l'impression de m'être battu pour des titres mondiaux, car me battre contre Fernando à chaque course, ainsi que contre Jenson [Button] quand il était chez McLaren, c'était génial. C'est grâce à ça que je me sens prêt pour ce qui m'attend, quoi que ce soit."

(c) - Benjamin Vinel
Auteur jpbfanclub
Membre
#333 | Posté le: 7 Aou 2018 17:07
Auteur jpbfanclub
Membre
#334 | Posté le: 14 Aou 2018 17:24
Officiel - Fernando Alonso va quitter la F1

L'écurie McLaren a annoncé que Fernando Alonso ne roulera pas en Formule 1 en 2019.

Alors que son avenir était en suspens depuis plusieurs mois, l'Espagnol et son écurie ont officialisé son départ de la discipline reine en fin de saison, après 17 années au plus haut niveau.

Alonso, avec McLaren depuis 2015, n'a plus signé le moindre podium depuis 2014 et végète en milieu voire fond de grille depuis plusieurs saisons, lors desquelles il aura principalement trouvé le succès et la lutte pour la victoire en dehors du paddock, que ce soit lors de sa participation à l'Indy 500 2017 ou avec Toyota en Endurance, avec qui il a remporté les 24 Heures du Mans 2018.

« Après 17 merveilleuses années dans ce sport, il est temps pour moi de changer d'air et d'avancer, explique l'Espagnol, âgé de 37 ans. J'ai adoré chaque minute de ces saisons incroyables et je ne peux pas suffisamment remercier les personnes qui ont aidé à rendre cette période si spéciale. »

Fernando Alonso a pris la décision de quitter la F1 « depuis quelques mois ». Un choix qu'il qualifie de « ferme », même si certains acteurs de la discipline ont fait le forcing pour qu'il change d'avis. « Je veux remercier Chase Carey et Liberty Media pour les efforts accomplis pour changer ma décision et toutes les personnalités qui m'ont contacté à ce moment. »

Le vainqueur des 24 Heures du Mans (Sarthe) 2018 compte avant le Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps 32 victoires en F1, 22 poles et 97 podiums. L'Asturien, en difficulté avec une McLaren rétive depuis 2015, assure que « (s)on coeur est avec l'équipe pour toujours. »

La retraite officielle de la F1 n'est pas annoncée, et Fernando Alonso laisse même la porte ouverte à un retour. « Je sais que McLaren va revenir encore plus fort à l'avenir et ce serait peut-être le bon moment de revenir en F1. Cela me ferait très plaisir. » En cas de come-back en 2020, l'Espagnol serait âgé de 38 ans et demi.

Où courra Fernando Alonso en 2019 ? On sait déjà qu'il terminera la Super-Saison 2018-19 du Championnat du monde d'Endurance (WEC) avec la Toyota LM P1 avec en point d'orgue les 24 Heures du Mans en juin. Pour le reste, les rumeurs concernant une participation en IndyCar restent de pures rumeurs.

(c) - Medhi Casaurang-Vergez
Auteur jpbfanclub
Membre
#335 | Posté le: 14 Aou 2018 17:25
Auteur Philip1956
Membre
#336 | Posté le: 16 Aou 2018 12:21
jpbfanclub:
Pour le reste, les rumeurs concernant une participation en IndyCar restent de pures rumeurs.

Alonson'a jamais caché de vouloir remporter les 500 miles d'Indianapolis. A ce point, un aventure en IndyCar est plus que probable.
Auteur racingbonning
Membre
#337 | Posté le: 17 Aou 2018 10:11
Alonso, frustré par la F1, estime avoir 'de plus grands défis à relever'
L'Espagnol s'explique sur sa décision

par Olivier Ferret , NEXTGEN-auto.com

- Fernando Alonso est à Silverstone pour les 6 Heures d'Endurance, ce week-end, avec son équipe Toyota.

Dans le paddock, les questions ont évidemment surtout été tournées vers son choix de laisser la Formule 1 de côté à la fin de l'année. Une retraite qui ne sera peut-être pas définitive si le sport s'améliore grandement, comme il le suggère.

"Il n'y a plus l'action en piste, celle dont je rêvais quand j'ai rejoint la F1. Ou celle que j'ai pu découvrir dans d'autres séries ces dernières années. J'ai arrêté parce qu'il se passe peu de choses en piste. C'est très pauvre selon moi."

"On parle surtout de ce qui se passe en dehors. Les polémiques, les messages radio, etc... et quand on parle de ça plus que du spectacle en piste, c'est un mauvais signe," explique-t-il.

"C'est pour cette raison, parce que je sens qu'il n'y a pas assez de compétitivité pour permettre de l'action en piste, que j'ai décidé de chercher d'autres séries, qui offrent plus d'actions, plus de joie."

Alonso veut donc retrouver de l'amusement en piste, mais pas seulement.

"J'ai des défis plus grands à relever que ce que la Formule 1 peut offrir pour le moment."

"La F1 a tout de même des éléments très positifs," nuance l'Espagnol. "Je m'y suis amusé pendant 17 ou 18 ans de ma vie. J'y ai accompli plus que ce dont je rêvais lors de mes débuts en 2001."

Alonso dément être frustré par la situation de McLaren.

"La plupart de mes annonces en F1 ont été perçues comme tristes ou liées à la frustration du manque de résultats, surtout ces deux dernières années. Mais j'ai couru pendant 18 ans et j'ai gagné 2 titres. On pourrait donc dire que j'ai été frustré 16 ans. Mais ce n'est pas le cas et ce n'est pas le cas maintenant."

Et s'il avait eu l'opportunité de remporter un 3e titre en 2019 ?

"Je serai probablement resté mais la F1 ne m'amuse plus vraiment," répète-t-il.

"En 2003, 2004, 2008, 2009 et 2011, je n'ai pas gagné beaucoup de courses. Mais c'était difficile de prédire ce qui allait se passer, par exemple lors des deux prochaines courses à Spa et Monza."

"Maintenant, vous pouvez déjà presque écrire ce qu'il va s'y passer parce qu'on connait la hiérarchie. Jusqu'au top 15, avec peut-être une ou deux erreurs. Voilà à quel point la F1 est devenue prévisible."

"Quand vous posez la voiture en piste à Barcelone en hiver, vous savez déjà à peu près ce que vous allez pouvoir faire ou ne pas faire jusqu'en novembre, à Abu Dhabi. C'est dur."

"Pour moi, plus tellement, parce que j'ai signé de belles choses en F1. Mais pour d'autres pilotes qui attendent des succès, pour les jeunes qui arrivent, c'est dur parce qu'ils ne peuvent vivre que dans l'espoir que leur équipe fasse un énorme pas en avant l'année suivante ou qu'il reçoive un appel d'un top team. Pour les pilotes ambitieux, c'est dur."

Notons qu'Alonso se trompe allègrement concernant 2004 puisque Michael Schumacher a confortablement gagné 12 des 13 premières courses de la saison.

Alors peut-on revoir un jour Alonso en F1 ?

"La porte est ouverte parce que je pilote à mon meilleur niveau. Pourquoi fermer des portes si des choses peuvent arriver à l'avenir ? Je suis toujours jeune, je n'ai pas 45 ans. Je me sens fort, je vais faire 27 courses en tout cette année. Mais qui sait..."
Auteur racingbonning
Membre
#338 | Posté le: 17 Aou 2018 10:16
racingbonning:
peut-on revoir un jour Alonso en F1 ?

"La porte est ouverte parce que je pilote à mon meilleur niveau. Pourquoi fermer des portes si des choses peuvent arriver à l'avenir ?

- je garde espoir...
Auteur jpbfanclub
Membre
#339 | Posté le: 17 Aou 2018 17:36
Hunter-Reay estime qu'Alonso s'amuserait en IndyCar


L'ancien Champion et vainqueur des 500 miles d'Indianapolis en IndyCar, Ryan Hunter-Reay, a expliqué qu'il serait ravi d'accueillir Fernando Alonso dans le championnat américain, et pense que l'Espagnol s'y amuserait.

Les rumeurs vont bon train quant à la possibilité d'une arrivée de Fernando Alonso en IndyCar l'an prochain, après que l'Espagnol a annoncé qu'il ne piloterait plus en Formule 1 en 2019. Cela a évidemment interpellé certains acteurs du championnat américain, à commencer par le pilote Andretti Autosport, Ryan Hunter-Reay.

"Je pense que ce serait un ajout fantastique à l'IndyCar et je pense qu'il s'amuserait énormément ici", déclare celui qui a fait équipe avec le double Champion du monde de F1 à l'Indy 500 2017. "Si j'étais lui, ce serait une perspective intéressante pour moi."

"J'ai passé du temps avec lui en tant qu'équipier. Il a toujours autant faim de succès. Je pense que l'IndyCar est un bon endroit. La valeur de l'IndyCar continue de grimper pour cette raison."

Une valeur qui pourrait encore monter davantage si Alonso venait à s'engager à plein temps dans le Championnat l'an prochain, comme le laissent entendre les bruits de paddock à quelques jours de la manche de Pocono. Hunter-Reay estime que ça serait grandement positif pour l'IndyCar sur la scène internationale.

"Ce serait génial [qu'il vienne], absolument", poursuit le Champion 2012. "Cette discipline, je le dis depuis un moment, est la plus compétitive au monde, sans aucun doute."

"Vous ne pouvez pas prédire à l'avance qui gagnera chaque course. Il n'y a aucun favori. Il y a une longue liste de vainqueurs, même cette année. C'est un championnat très serré."

Hunter-Reay a reconnu n'avoir aucune information sur les discussions qui se trament actuellement en coulisses, ni savoir si Alonso le rejoindrait chez Andretti Autosport s'il venait à s'engager là-bas. Dans tous les cas, il explique qu'il serait ravi de le croiser dans le paddock et de l'y accueillir.

"Je n'ai aucune idée d'où vont ces discussions actuellement - je ne sais pas où McLaren est actuellement", ajoute-t-il. "Je ne sais pas si c'est lié à Andretti. Il y a beaucoup de spéculation pour le moment. [Nous] avions très bien travaillé ensemble [lors de l'Indy 500 2017]. Je l'accueillerais avec plaisir, sans aucun doute."

(c) - Charles Bradley
Auteur jpbfanclub
Membre
#340 | Posté le: 17 Aou 2018 17:37
Auteur jpbfanclub
Membre
#341 | Posté le: 17 Aou 2018 17:43
Alonso pourrait tester en IndyCar prochainement


Selon les informations de Motorsport.com, Fernando Alonso pourrait effectuer de premiers essais en IndyCar dans les prochains mois.

Fernando Alonso vient d'annoncer qu'il ne disputerait pas la saison 2019 de Formule 1, ce qui semble ouvrir la voie à une campagne complète en IndyCar. Le championnat nous a déjà confirmé travailler avec McLaren pour l'engagement de l'écurie britannique outre-Atlantique l'an prochain avec Alonso comme pilote, McLaren souhaitant lui faire tester une Andretti en premier lieu.

Ces essais pourraient donc avoir lieu entre les Grands Prix d'Italie et de Singapour sur le tracé de Barber Motorsports Park, en Alabama. "Je sais qu'il y a la possibilité [de tester en IndyCar], qui s'est présentée ces derniers jours", déclare Alonso, qui n'a jamais piloté l'IndyCar version 2018. "Je vais réfléchir et décider. Ce pourrait être intéressant, car j'ai pris beaucoup de plaisir aux 500 Miles d'Indianapolis l'an passé."

"Je ne connais pas cette voiture avec des réglages normaux ou sur un circuit normal, donc ce pourrait être une possibilité. Mais tout d'abord, je veux prendre le temps de digérer le retrait de la F1, et je veux donner la priorité à ce week-end en Championnat du monde d'Endurance."

Quant à une confirmation définitive sur son avenir, il faudra se montrer patient : "Je réfléchis. C'est sûrement une mauvaise nouvelle [pour vous], mais je ne vais rien décider ni confirmer avant quelques mois, peut-être octobre. Cela va être une longue attente avec beaucoup de prédictions."

"Si je ne cours pas en F1 l'an prochain, je peux me préparer un peu plus en profondeur, c'est toujours bienvenu d'avoir plus d'essais. L'an dernier, le temps et les essais étaient limités, et j'étais dans le simulateur le matin et en piste l'après-midi pour les essais libres. Assouplir ça et faire davantage d'essais me permettrait d'être mieux préparé."

Le programme IndyCar de McLaren pourrait être confirmé d'ici la fin du mois, avec l'engagement de deux monoplaces. La structure de Woking tendrait vers une motorisation Chevrolet, alors que c'est avec Honda que Fernando Alonso avait participé aux 500 Miles d'Indianapolis. Malgré leur divorce en Formule 1, la marque nippone n'est pas opposée à une nouvelle collaboration en Amérique.

"Fernando Alonso est l'un des meilleurs pilotes de cette génération, et nous avons grandement apprécié de travailler avec lui à l'Indy 500 2017", déclare Art St. Cyr, président de Honda Performance Developments. "Il a montré qu'il pouvait être très compétitif d'emblée, et ce serait génial pour l'IndyCar s'il décidait de courir ici à plein temps après sa carrière en F1. Avoir Alonso comme pilote serait un bénéfice évident pour n'importe quel team ou constructeur."

(c) - Benjamin Vinel
Auteur jpbfanclub
Membre
#342 | Posté le: 17 Aou 2018 17:44
Auteur jpbfanclub
Membre
#343 | Posté le: 17 Aou 2018 17:51
Le manque d'action en piste a poussé Alonso à dire stop


Présent à Silverstone pour y disputer la troisième manche de la Super Saison du WEC avec Toyota, Fernando Alonso a pris la parole publiquement pour la première fois depuis l'annonce de son absence en F1 l'année prochaine.

Fernando Alonso a précisé les raisons l'ayant poussé à prendre cette décision, et confirmé qu'il lui était impossible d'écarter totalement la perspective d'un retour dans la catégorie reine à plus long terme. Sans surprise car il a régulièrement développé ces arguments tout au long des derniers mois, l'Espagnol a mis en avant une F1 trop prévisible selon lui et le manque d'action en piste pour justifier sa prise de recul à 37 ans.

"L'action en piste n'est pas celle dont je rêvais lorsque je suis arrivé en F1, ou lorsque j'étais dans des disciplines différentes, ou par rapport à l'action en piste que j'ai connue d'autres années", assure-t-il. "J'arrête parce que j'ai le sentiment que l'action en piste, de mon point de vue, est très médiocre. En fait, ce dont on parle le plus en F1 se passe hors de la piste. Nous parlons des polémiques. Nous parlons des messages radio. Nous parlons de toutes ces choses-là, et lorsque l'on parle autant de tout ça, c'est un mauvais signal."

"C'est parce que l'action en piste était très médiocre pendant le week-end, et c'est le sentiment que j'ai en F1 désormais. Je pense qu'il y a d'autres disciplines qui peuvent peut-être offrir un meilleur spectacle, plus de joie et de bonheur, alors c'est ce que je vais essayer de trouver."

Sevré de victoire en Grand Prix depuis cinq saisons, Alonso insiste énormément sur le caractère trop prévisible de la Formule 1, quitte à forcer le trait...

"En 2003, 2004, 2008, 2009 et 2011, je ne gagnais pas de courses [Il a toutefois remporté des GP en 2003, 2008 et 2011]. Mais c'était difficile de prédire ce qui allait se passer à Spa et Monza", estime-t-il. "Maintenant, nous pouvons déjà écrire ce qui va se passer à Spa et Monza. Nous pouvons donner les 15 premières places, peut-être avec une ou deux erreurs. C'est dur de voir à quel point tout est devenu prévisible. Nous allons à Barcelone et nous faisons des essais hivernaux, et le premier jour on sait ce que l'on fera jusqu'en novembre à Abu Dhabi, et c'est dur."

"Pour moi, ce n'est pas tant un problème car après 18 années, comme je l'ai dit auparavant, j'ai accompli plus que ce dont j'avais rêvé. Mais pour des jeunes pilotes ou d'autres pilotes, c'est dur, car ils espèrent simplement que l'année suivante l'équipe va franchir un cap incroyable, ou qu'ils vont être contactés par une ou deux équipes. C'est devenu difficile pour les pilotes ambitieux. Pour un pilote avec une certaine ambition, ce sera dur à l'avenir si les choses ne changent pas."

Pourquoi pas revenir en 2020 ? Pour Fernando Alonso, le court terme passe par une deuxième partie de saison à boucler en F1 avec McLaren, ainsi qu'un titre mondial à conquérir en WEC à travers la Super Saison qui le mènera jusqu'en juin 2019. Pour le reste, il faudra encore patienter avant de savoir si un engagement en IndyCar s'y ajoutera.

Et après ? En cas d'opportunité majeure en 2020 du côté de la F1, le double Champion du monde n'exclut pas de rentrer au bercail. "Je pense que la porte est plus ouverte car je crois piloter au meilleur niveau de ma carrière actuellement", plaide Alonso. "Pourquoi fermer des portes si quelque chose pouvait se passer à l'avenir ? Je suis encore jeune, je n'ai pas 45 ans. Je me sens fort et je fais 27 courses cette année. Ma réflexion me mène à arrêter. Mais qui sait ?"

(c) - Basile Davoine
Auteur jpbfanclub
Membre
#344 | Posté le: 17 Aou 2018 17:52
Auteur racingbonning
Membre
#345 | Posté le: 18 Aou 2018 01:56
Agag : « Alonso sera bienvenu en Formula E

PIERRE VAN VLIET, F1i magazine

- Jamais le dernier à placer son produit au moment opportun, le promoteur du championnat FIA de Formula E Alejandro Agag a suggéré à Fernando Alonso de s'intéresser à la compétition électrique dans le futur.

Les deux hommes se connaissent bien et ont longtemps été liés à Flavio Briatore, toujours manager personnel du double Champion du monde espagnol, ce qui pourrait faciliter les choses.

Ancien parlementaire européen et secrétaire général du PPE, Agag s'est associé à Briatore en 2003 pour obtenir les droits de retransmission télévisée des Grands Prix en Espagne en guise de récompense du lobbying qu'il avait effectué dans les couloirs de la Commission pour retarder les effets de la directive européenne anti-tabac sur le sponsoring en F1.

Il devint ami avec Fernando Alonso aussitôt promu titulaire du Renault F1 Team , ce qui eut pour résultat de booster les audiences dans la péninsule avec les juteux bénéfices que l'on devine. Agag a ensuite racheté le team GP2 d'Adrian Campos devenu Barwa Addax et remporta le titre des équipes en 2011.

C'est alors qu'il décida de créer la Formula E avec le soutien du président de la FIA Jean Todt, un pari ambitieux qui a réussi au-delà de toute espérance avec une dizaine de constructeurs désormais impliqués et des perspectives d'avenir pour le moins prometteuses. Dans ce contexte, l'arrivée d'Alonso en FE à l'horizon 2020 n'est pas exclue.

« Fernando veut marquer de son empreinte la course automobile et pas seulement la F1, constate Agag. Après Le Mans et Indy, il doit se tourner vers la Formula E qui incarne le futur du sport et de l'industrie : il y sera en tout cas le bienvenu et ce serait un privilège de l'accueillir. »

Si sa campagne américaine en 2019 était couronnée de succès (et même s'il devait encore prendre part aux 500 Miles d'Indianapolis dans l'avenir), Alonso pourrait en effet être tenté par la Formula E qui verra l'entrée en lice officielle de Porsche et Mercedes lors de la saison 6 (2019/2020). Parmi les pilotes engagés en FE, son ancien partenaire chez Ferrari Felipe Massa et son actuel équipier en endurance chez Toyota Sébastien Buemi.

« Il semble assez intéressé, confirme ce dernier. Il me pose beaucoup de questions et sait déjà beaucoup de choses à propos de la Formula E... »
 Page Page 23 of 26:  ««  1  2  3  ...  20  21  22  23  24  25  26  »» 
Les pilotes de courses www.michelvaillant.com Forum / Les pilotes de courses / Pourquoi Alonso ? Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.