Connexion
Mot de passe perdu ?
Je souhaite créer un compte
Ce forum doit rester un lieu convivial d’échanges autour du sport automobile et de la bande dessinée Michel Vaillant.
Courtoisie, respect et politesse sont donc de mise... Pour les autres, des forums "spécialisés" existent.
Les voitures www.michelvaillant.com Forum / Les voitures /

Les GT et Supercars de rêve

 Page Page 16 of 16:  ««  1  2  3  ...  10  11  12  13  14  15  16 
Auteur jpbfanclub
Membre
#226 | Posté le: 13 Dec 2019 18:02
Ronart V8 Lightning GT - 1999





Ronart Cars est un fabricant britannique de voitures de sport et constructeur de voitures de course sportives uniques et sur mesure destinées à une utilisation sur piste et sur route. La société a été fondée en 1984 par Rona et Arthur Wolstenholme, basés à Peterborough. Dès 1999 la firme commence à maitriser la construction de voitures en fibre de carbone ce qui va révolutionner sa production ....





La maitrise de la construction en fibre de carbone étant maintenant effective chez Ronart, la firme va présenter au salon de l'automobile de Londres en 1999 la superbe Ronart V8 Lightning GT. L'approche est dorénavant totalement différente des autres voitures que la société avait construites jusqu'à présent. En fait c'est même une petite révolution car il s'agit cette fois d'une GT moderne à la technologie avancée ....





Pour une question de coût, la belle Ronart V8 Lightning GT n'est pas une auto entièrement en carbone. En fait, seule la carrosserie est réalisée en fibre de carbone. C'est plus léger que l'acier mais la rigidité de l'ensemble est tout de même assurée par un excellent châssis tubulaire. Les trains roulants, la direction et les suspensions à doubles triangulations ont fait l'objet des attentions de spécialistes réputés Outre-manche et l'auto dispose d'un différentiel à glissement limité pour assurer une certaine rigueur de motricité ....





La Ronart V8 Lightning GT propose donc un design atypique qui va attirer les commentaires avec cette carrosserie au look attractif et susciter beaucoup d'intérêt lors de sa première présentation au salon automobile de Londres. Le célèbre spécialiste anglais Rhoddy Harvey-Bailey de HBEngineering a été missionné afin d"étudier les caractéristiques de maniabilité et de réaliser des essais poussés sur route afin de perfectionner le développement du châssis et de la suspension. Des travaux de développement ont été menés sur un nouveau procédé et de nouveaux matériaux en fibre de carbone appelé SPRINT Technology que la firme Ronart a été la première à utiliser ....





Sous le capot de la belle Ronart V8 Lightning GT se cache le moteur V8 Ford de type SVT Cobra de 4.6 litres de cylindrée qui développe 325 chevaux à 6.000 T/mn, soit. Une version de ce moteur suralimentée avec compresseur pouvait développer 500 chevaux. Ce fabuleux moteur est accouplé à une boîte manuelle à cinq vitesses et un différentiel Hydralock pour le contrôle de la puissance ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2019/12/27/Ronart-V8-Lightning-GT-1999
Auteur racingbonning
Membre
#227 | Posté le: 14 Dec 2019 05:18
jpbfanclub:
La Ronart V8 Lightning GT propose donc un design atypique qui va attirer les commentaires

- superbe... elle fait "Jaguar", je trouve...
Auteur jpbfanclub
Membre
#228 | Posté le: 31 Jan 2020 16:50 | Edité par :jpbfanclub
Spectre R42 - 1997





Spectre Supersports Limited est un fabricant britannique de voitures de sport et constructeur de voitures de course sportives très peu connu et quasi uniquement par les amateurs de sportives. La société a été fondée en 1994 par l'entrepreneur anglais Ray Christopher en l'associant à une autre de ses sociétés GT Developments, et en basant la nouvelle structure à Poole dans le comté du Dorset au Royaume Uni ....





Ray Christopher a toujours eu envie de dessiner, développer et commercialiser une automobile de sa propre conception. Celle-ci pourrait prendre la forme d'une interprétation moderne de la célébrissime Ford GT 40, la voiture victorieuse des 24 Heures du Mans qu'il admirait le plus. Son interprétation de la GT américaine baptisée Spectre R42 sera finalement présentée,après de longs mois de développement, pour la première fois au public au London Motor Show de 1996, et il était même possible d'y passer commande afin de faire partie des premiers livrés durant l'été de la même année ....





La Spectre R42 sera finalement construite sous la responsabilité de Anders Hildebrand qui amena des investisseurs et convint le fameux pilote Derek Bell d'accepter le poste de président de la compagnie. Cela permit d'aboutir rapidement à la vente de 23 modèles. Dans sa version commercialisée, on avait donc affaire à une véritable voiture de course mais " en tenue de ville ", même si la face avant est plus séduisante que la partie arrière, truffée de sorties d'air assez disgracieuses ....





Le châssis monocoque de la Spectre R42 est fait en aluminium pour générer un gain de poids, préoccupation également prise en compte pour les autres parties de la voiture telles que les suspensions ou bien encore la carrosserie en fibre. Ainsi, le poids total n'excède pas les 1250 kilos. La répartition des masses est de 42% à l'avant et 58% à l'arrière et les larges pneus arrière offrent à cette supercar un comportement de sport-prototype chaussé en pneus de route, bien épaulés par les freins signés AP Racing. Tous droits issus de la compétition eux aussi, ils assurent un freinage de qualité à l'endurance invincible ....





Sous le capot de la belle Spectre R42 se cache une mécanique d'origine Ford, le "V8 modular engine" comme appelé en interne, d'une cylindrée de 4601 cm3 à double arbre à came (DOHC) et disposant de 4 soupapes par cylindre. Ce bloc aluminium a subi quelques modifications pour voir la puissance passer à 350 chevaux à 5900 tours/min et est placé en position centrale arrière. Nous sommes bien dans une mécanique américaine où le couple est privilégié avec ses 463 Nm. Grâce à un poids assez limité et accouplé à une bonne transmission avec une boite manuelle à 5 rapports Getrag, les performances sont dignes d'un avion de chasse, 281 km/h en vitesse de pointe et 4,4s pour abattre le 0 à 100 km/h. A la moindre accélération, ça pousse fort, très fort ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2020/02/21/Spectre-R42-1997
Auteur jpbfanclub
Membre
#229 | Posté le: 6 Mar 2020 16:16
Porsche 356A Speedster 1600 Reutter - 1955





La Porsche 356 fut la troisième voiture de la marque allemande Porsche. Conçue par Ferry Porsche sur les bases mécaniques de la Volkswagen Coccinelle par souci d'économie et dessinée par Erwin Komenda, elle sera produite en série de 1948 à 1965. La 356 est la première voiture portant le nom de Porsche. Initialement disponible en coupé, en cabriolet puis en speedster, la 356 a connu de nombreuses évolutions lors de sa production ....





Les premiers modèles de Porsche 356 sont produits en Autriche, à Gmünd, où les chaînes sortent la numéro 1 le 8 juin 1948, date de son homologation, avant que la totalité de la production ne soit déménagée à Stuttgart-Zuffenhausen. Elle est agile, légère, et bien construite. Sa qualité de fabrication vaudra à Porsche une solide réputation en Europe et outre Atlantique. Elle est à ses débuts étroitement dérivée de la Volkswagen Coccinelle notamment par l'utilisation d'un moteur Boxer à quatre cylindres à plat, refroidi par air, et situé en porte-à-faux arrière du véhicule ....






La création de la version « Speedster » de la 356, fin 1954, a été faite à la demande de Max Hoffman, l'importateur Porsche des États-Unis qui voulait une version moins chère et plus racée de la 356 et donc plus facile à vendre pour le marché américain. Le modèle Porsche 356A Speedster fabriqué entre fin 1955 et 1959 est le second modèle de la Porsche 356. Il sera disponible tout le long de sa production en trois silhouettes coupé, cabriolet ou speedster avec des motorisations différentes : 1300, 1300S, 1600 ou 1600S ....





Construite par le célèbre carrossier germanique Reutter et reconnaissable au premier coup d'œil à son pare-brise recourbé et aplati (plutôt qu'en V en deux partie), à sa toute petite capote amovible, à sa ceinture de caisse abaissée, à son jonc chromé latéral au niveau des poignées de portes et à ses deux sièges baquets, autant de petits détails tous destinés à souligner avantageusement son caractère sportif, la Porsche 356A Speedster 1600 était en fait un modèle « économique », censé affronter les sportives britanniques bon marché du moment ....





Sous le capot de la belle Porsche 356A Speedster Reutter se cache un moteur à quatre cylindres à plat opposé horizontalement de 1.582 cm3 à soupapes en tête dit Flat 4 boxer qui développe 60 chevaux, refroidi par air, et alimenté par deux carburateurs Solex. Ce moteur était accouplé à une transmission manuelle à quatre vitesses. La suspension avant indépendante avec barres de torsion laminées, bras de suspension parallèles et amortisseurs tubulaires offrait pour l'époque une technologie à la pointe lui assurant une très bonne tenue de route ....





Je lui ai consacré un article plus complet avec des photos à voir ici :

http://blog.jpblogauto.com/post/2020/02/07/Porsche-356A-Speedster-1600-Reutter-1955
 Page Page 16 of 16:  ««  1  2  3  ...  10  11  12  13  14  15  16 
Les voitures www.michelvaillant.com Forum / Les voitures / Les GT et Supercars de rêve Top
Votre réponse Cliquez pour remonter le message

Pour vous identifier sur le forum, connectez-vous à votre compte Michel Vaillant.